Connect with us

Santé

son fils, Mahamat Idriss, prend le pouvoir

Published

on


 Le président tchadien Idriss Déby Itno, réélu avec 79,32 % des voix, selon des résultats officiels provisoires publiés lundi, a été tué au combat. Le président tchadien, au pouvoir depuis 30 ans, est décédé mardi des suites de blessures reçues alors qu’il commandait son armée dans des combats contre des rebelles dans le nord durant le week-end, a annoncé le porte-parole sur la télévision d’Etat.

Le gouvernement et l’assemblée nationale sont dissouts. Un conseil militaire dirigé par Mahamat Idriss Deby Itno, le fils de l’ex-président tchadien, est mis sur pied pour une durée de dix-huit mois. Mahamat Idriss Deby Itno, est général de l’armée tchadienne et dirigeait depuis de nombreuses années la Direction générale des services de sécurité des institutions de l’État (DGSSIE), dont fait partie la garde présidentielle.

L’armée tchadienne affirmait hier avoir décimé une colonne de rebelles du Front pour l’alternance et la consultation au Tchad (Fact) à Kanem, province situé au nord-ouest du pays à quelques 500 kilomètres de la capitale N’Djamena. Afin d’apporter des preuves de ses prouesses militaires, la grande muette tchadienne avait diffusé les images des véhicules des rebelles du Fact détruits par l’aviation, ainsi que des cadavres et des dizaines de prisonniers. Figuraient également dans le butin, plusieurs véhicules militaires, notamment des picku-ups, saisis par les soldats loyalistes.

Continue Reading
Comments