Connect with us

Uncategorized

Genève : Benoît Paire s’est accroché mais s’incline contre Dominik Koepfer

La victoire n’était pas au rendez-vous mais la tendance pourrait bien être inversée. Après des semaines passées à enchaîner coups de gueule, fins de match balancées et déclarations sulfureuses, Benoît Paire a livré un premier tour avec de l’implication et du self control, lundi soir, face à l’Allemand Dominik Koepfer (59e). Battu 7-6 (8), 6-7…

Published

on

Genève : Benoît Paire s’est accroché mais s’incline contre Dominik Koepfer

Battu peu avant 23 heures, lundi, au premier tour à Genève, par l’Allemand Dominik Koepfer (7-6 [8], 6-7 [5], 4-6), Benoît Paire a fait preuve d’une réelle implication qu’il compte bien conserver ces prochaines semaines.,

La victoire n’était pas au rendez-vous mais la tendance pourrait bien être inversée. Après des semaines passées à enchaîner coups de gueule, fins de match balancées et déclarations sulfureuses, Benoît Paire a livré un premier tour avec de l’implication et du self control, lundi soir, face à l’Allemand Dominik Koepfer (59e).

Battu 7-6 (8), 6-7 (5), 4-6, le Français a dû gérer les longues pauses liées à la pluie, qui ont eu pour effet qu’il s’est passé près de six heures entre le premier et le dernier point de ce match, peu avant 23 heures. À cet instant, les joueurs faisaient d’ailleurs de la fumée en soufflant tant le froid était devenu prégnant (un petit 8°C).

« J’essaye de progresser au tennis, j’essaye de jouer comme je sais jouer »

Paire est passé à deux points du match au tie-break du deuxième set et il a manqué trois balles de break consécutives, à 3-3, 0/40, dans le troisième. Mais il n’a jamais lâché l’affaire et a visiblement cherché de bout en bout à maîtriser ses nerfs. La présence dans les gradins de Boris Vallejo, entraîneur d’Arthur Cazaux, n’était sans doute pas étrangère à ce revirement.

Comme lors du dernier Roland-Garros, en octobre dernier, le coach va en effet aider ponctuellement Benoît Paire : « Oui ça va se passer comme ça jusqu’à Roland, a confirmé le 36e joueur mondial. Boris m’a donné un coup de main ici. Il m’en donnera un autre à Paris, c’est cool. Ça me fait du bien, ça me fait jouer, ça me fait m’entraîner. J’ai besoin d’entraînement et là, ce soir, j’ai joué deux heures et demie, c’est bien pour la suite. Plus ça dure mieux c’est, parce qu’au moins je récupère une condition physique. J’essaye de m’entraîner, j’essaye de progresser au tennis, j’essaye de jouer comme je sais jouer. Pluie, pas de pluie, peu importe, maintenant j’essaye de m’entraîner au maximum. »

publié le 17 mai 2021 à 23h14 mis à jour le 17 mai 2021 à 23h18

Continue Reading
Comments