Connect with us

Uncategorized

Florent Manaudou déroule en séries du 50 m à l’Euro, Mehdy Metella éliminé sur 100 m papillon

Florent Manaudou disputait ce samedi matin à Budapest les séries du 50 m des Championnats d’Europe. Le Marseillais de 30 ans a réalisé le deuxième temps des séries en 21 »86. « Ce n’était pas trop mal pour un matin, notait le double médaillé olympique sur la distance (or en 2012 et argent en 2016). Je vais essayer…

Published

on

Florent Manaudou déroule en séries du 50 m à l’Euro, Mehdy Metella éliminé sur 100 m papillon

Florent Manaudou sur 50 m (21 »86) et Mélanie Hénique sur 50 m papillon (25 »30) ont brillé en séries des Championnats d’Europe à Budapest ce samedi matin. Mehdy Metella est éliminé du 100 m papillon (18e en 52 »31).,

Florent Manaudou disputait ce samedi matin à Budapest les séries du 50 m des Championnats d’Europe. Le Marseillais de 30 ans a réalisé le deuxième temps des séries en 21 »86.

« Ce n’était pas trop mal pour un matin, notait le double médaillé olympique sur la distance (or en 2012 et argent en 2016). Je vais essayer de le construire petit à petit et nager de plus en plus vite. J’ai remarqué que depuis mon retour (il s’était arrêté après Rio 2016 jusqu’au printemps 2019) je nage très vite sur le premier 25 et après je « meurs » un petit peu en fin de course. J’essaye d’être plus progressif, d’avoir de la force et de l’énergie sur la fin de course même si je relâche un petit peu. C’est bien, bien construit, je ne respire pas, c’est parfait. » Maxime Grousset, 14e en 22 »19, l’accompagnera en demies.

Impressionnante Hénique

Sur 50 m papillon, distance non olympique, Mélanie Hénique a impressionné en signant le meilleur temps des séries en 25 »30, tout proche de son record de France (25 »24). « J’ai l’impression d’avoir été plutôt facile ce matin, reconnaissait la nageuse qualifiée aux Jeux de Tokyo sur 50m crawl. On verra ce qui se passe en demies, je veux m’amuser, l’expérience fera le reste. Si je nage vite en pap’ c’est grâce au crawl, j’aimerais bien que ce soit l’inverse aussi ! J’ai beaucoup dormi depuis que je suis arrivée aussi. On a moins de contraintes que pendant une semaine d’entraînement normale, c’est très peu rythmé. Plus je dors, mieux je me sens. »

Après sa sieste, elle disputera les demies avec Marie Wattel, également qualifiée avec le 12e temps, en 26 »35.

Metella «très fatigué»

Sur 100 m papillon, Mehdy Metella est 18e des séries (premier réserviste des demi-finales) avec un chrono de 52 »31. Le médaillé de bronze mondial sur 100 m en 2017 revient doucement à la compétition après une opération de l’épaule en janvier 2020 et une longue rééducation.

« Je me suis senti très fatigué, a soufflé le nageur du CNM venu prendre des repères à Budapest. Je suis venu regoûter à la compétition. Le covid a bien mis la merde dans le calendrier. J’ai pris cette compétition comme une préparation. Physiquement, je ne me sens pas très bien. Je suis très fatigué par les entraînements. On avait dit qu’on relâcherait cette semaine, ça fait trois jours mais ça n’a pas eu énormément d’effets. Mon corps n’a pas compris ce qui lui arrivait. »

Metella avait contracté le covid fin mars et a eu ensuite quelques rechutes passagères. « Ce n’est pas une année facile pour moi mais je prends du plaisir à chaque moment », affirme-t-il. Il visera sa qualification olympique aux Championnats de France (15-20 juin) où il devra nager moins de 51 »96 en finale du 100 m papillon. Un chrono loin de ce qu’a réalisé le prodige hongrois Kristof Milak. À 20 ans, le détenteur du record du monde du 200 m papillon a égalé le record des Championnats en 50 »64 !

publié le 22 mai 2021 à 12h09 mis à jour le 22 mai 2021 à 12h13

Continue Reading
Comments