Connect with us

Santé

A visage découvert, Djamil, qui lutte pour le droit des homosexuels au Sénégal, crache ses vérités

Published

on


C’est une manifestation d’un autre âge qui se tient dimanche 23 mai à Dakar. Un collectif soutenu par le rassemblement islamique du Sénégal entend demander que l’homosexualité soit criminalisée dans le pays. Défilés, signature de pétitions, pression sur les politiques… Les organisateurs souhaitent que les relations entre personnes de même sexe ne soit plus seulement un délit, mais deviennent un crime, avec une peine de prison qui passerait de cinq à dix ans. Au Sénégal, l’homosexualité est considérée comme un acte contre-nature et les personnes LGBT, victimes d’agressions, doivent se cacher.

« Ce sont des personnes à abattre »

Pour rencontrer Djamil Bangoura, président de l’association Prudence, qui défend les droits et la santé des personnes LGBT, il faut quitter Dakar pour une petite ville du pays. Au Sénégal, dit-il, « les homosexuels sont considérés comme des animaux qui n’ont pas le droit de vivre, qui n’ont pas le droit d’être dans la société sénégalaise. Ce sont des personnes à abattre. »

Djamil sait de quoi il parle, sa vie est faite d’insultes. On le traite de « goorjigéen », un « homme femme » en wolof, mais il est surtout une cible. Le militant homosexuel a été victime de pas moins de sept agressions, dont la dernière lui a laissé une cicatrice sur le ventre : « Selon le médecin, j’ai eu de la chance mais, vous voyez, c’était profond. » Djamil évite de prendre les transports en commun, de se rendre dans des lieux publics, « pour être à l’abri de certaines problématiques », résume-t-il avec pudeur.

Un appel à la communauté internationale

Être gay au Sénégal, c’est prendre le risque d’être dénoncé à tout moment, mais c’est surtout servir de bouc émissaire. Le président de l’association Prudence résume ainsi les arguments de ses opposants : « Dieu va se fâcher contre nous, Dieu va maudire le Sénégal, Dieu va détruire les gens et la pauvreté, les maladies, tout cela, c’est parce qu’on pratique l’homosexualité. »

Malgré les menaces et les attaques, Djamil Bangoura se tient droit debout et témoigne, car il croit encore que tout n’est pas perdu. Il en appelle pour cela à la communauté internationale qui doit, selon lui, conditionner les aides accordées au Sénégal à la défense des personnes LGBT : « Elle doit prendre une position très claire pour dire qu’il faut abroger l’article 319 alinéa 3 ». Un article qui pénalise l’homosexualité et qui date de l’époque où le Sénégal était français.

Franceinfo

SeneNews est le site web d’actualité du Sénégal qui traite de l’actualité politique, l’actualité économique, l’actualité du sport et de l’actualité de société. Vous pouvez retrouver notre fil de l’actualité tous les jours. Aussi, l’actualité en temps réel, le suivi le fil de l’actualité du sport au Sénégal et dans le monde, l’actualité people et les tendances de la mode et de la beauté, toutes les vidéos publiées dans la toile qui concernent l’Afrique et le Sénégal, ainsi que la vie des étudiants. Présent aussi sur tous les réseaux sociaux Facebook, twitter, YouTube, Tiktok, Instagram,…SeneNews offre une large gamme d’articles. Vous pouvez aussi tous les articles Premium SeneNews qui sont mis à disposition de nos lecteurs. Nos applications mobiles sont aussi disponibles en téléchargement gratuit sur Apple Store et sur Google Play.Restez connecté au Sénégal et à l’Afrique grace à tous les canaux d’information mis à disposition par votre magazine d’information en ligne.



Continue Reading
Comments