Connect with us

Uncategorized

Benoît Paire éliminé par Casper Ruud au 1er tour de Roland-Garros

Malgré le soutien sans faille du public du Simonne-Mathieu, Benoît Paire a cédé au premier tour de Roland-Garros, logiquement battu ce lundi par le très solide Norvégien Casper (5-7, 6-2, 6-1, 7-6 [4]). Après trois heures d’un beau combat, le Français a quitté le stade en larmes, touché par la défaite, sans doute, par l’ovation…

Published

on

Benoît Paire éliminé par Casper Ruud au 1er tour de Roland-Garros

Le joueur français (40e à l’ATP), accrocheur, a fini par subir la loi du Norvégien Casper Ruud (tête de série n°15) ce lundi au 1er tour des Internationaux de France (5-7, 6-2, 6-1, 7-6 [4]).,

Malgré le soutien sans faille du public du Simonne-Mathieu, Benoît Paire a cédé au premier tour de Roland-Garros, logiquement battu ce lundi par le très solide Norvégien Casper (5-7, 6-2, 6-1, 7-6 [4]).

Après trois heures d’un beau combat, le Français a quitté le stade en larmes, touché par la défaite, sans doute, par l’ovation des 1000 spectateurs, plus certainement encore. Ça faisait près d’un an qu’il traînait sa misère face à des tribunes vides. À Madrid début mai, quelques dizaines de fans avaient suffi à le transcender contre Basilashvili. Ils étaient bien plus Porte d’Auteuil pour le soutenir face à un adversaire redoutable.

Récent demi-finaliste du Masters 1000 de Madrid, Ruud a d’ailleurs rapidement mené 3-0. Dès le quatrième point du match, Paire avait râlé auprès de l’arbitre suite à une annonce « let » très tardive. On pouvait alors craindre que le 40e mondial sorte totalement de sa partie et dérape, comme si souvent ces derniers mois, au point d’agacer même ses plus fidèles supporters. Pas cette fois.

T’es à la maison Benoît, on t’aime frère

Un spectateur à Benoît Paire

Encouragé entre chaque point – « T’es à la maison Benoît, on t’aime frère » – Paire s’est d’abord accroché avant de se relâcher et de débloquer son si délicieux revers. Son jeu d’attaquant, ses sprints au filet (52 montées au total, 38 gagnantes) et ses amorties déposées à merveille derrière le filet ont sorti le Norvégien du rythme qu’il aime tant imprimer. Le 16e mondial a commencé à commettre des fautes inhabituelles, jusqu’à perdre la première manche.

Trahi par sa première balle, il a même cédé le break d’entrée de deuxième set. Au bout d’une heure de jeu, Paire, à la surprise générale mais pour le plus grand bonheur du kop d’une dizaine de fans qui se sont cassé la voix pendant trois heures en tribunes, menait 7-5, 1-0 break. Mais sa jauge d’énergie était déjà bien entamée.

Après six mois à ne quasiment pas s’entraîner et à jouer des matches en marchant, le joueur de 32 ans a évidemment manqué de jus. Dans le rouge, Paire a encaissé 12 des 14 jeux suivants et s’est retrouvé mené deux manches à une. À bout de souffle, il est allé chercher très loin en lui pour tenir dans le quatrième set et, même, obtenir une balle de manche décisive à 6-5, sur le service de Ruud. Mais son coup droit, comme trop souvent ce lundi (43 fautes directes de ce côté, 70 au total), lui a échappé.

À 3-3 au tie-break, il a commis l’une de ses sept doubles fautes de la rencontre. Celle de trop. Vaincu quelques instants plus tard, il est resté de longues secondes prostré sur sa chaise, cachant ses larmes sous une serviette, avant de quitter la scène sous une dernière ovation.

publié le 31 mai 2021 à 16h19 mis à jour le 31 mai 2021 à 17h08

Continue Reading
Comments