Connect with us

Santé

SERIGNE MOUNTAKHA MBACKÉ, L’ÉMINENT INTELLECTUEL !

Published

on


Né en 1934 à Kayel, Serigne Mountakha Mbacké est le fils de Serigne Bassirou Mbacké ibn Khadimou Rassoul et de Sokhna Binetou Diakhaté. L’actuel Khalif Général des Mourides est le petit-fils de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul, fondateur de la confrérie mouride.
Il a succédé à Serigne Sidi Moukhtar Mbacké dont il était son homme de confiance depuis  le 10 Janvier 2018.

JEUNESSE ET CARRIÈRE

Durant son jeune âge,  Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a toujours été aux côtés de son père durant son jeune âge. Il sera ensuite  confié à Serigne Mor Mbaye Cissé à Diourbel qui lui fit maîtrisa très tôt le Saint Coran.
 
Le brillant élève eut à fréquenter d’autres établissements comme celui de Serigne Modou Déme mais son érudition fut renforcé auprès de son père et de son frère aîné feu Serigne Moustapha Bassirou dont il était son bras droit.

Ce dernier qui était son prédécesseur au Khlifat de Darou Minam, lui vouait une confiance aveugle et lui confiait d’importantes tâches et d’importantes missions partout.

Parallèlement, Serigne Saliou Mbacké lui confait d’énormes responsabilités qui étaient chargées par Serigne Mourtada Mbacké ibn Cheikhoul Khadim, avant son rappel à Dieu.

Serigne Mountakha Mbacké succéda à son frère aîné et devint le Khalif de Darou Miname après la disparition de celui-ci le 30 août 2007.

Après le rappel à Dieu de Serigne Moustapha Bassirou, Serigne Saliou Mbacké lui laissa s’installer à Ndiaréme, fief qui fut attribué à la famille de Serigne Bassirou, au même titre que Porokhane, la ville de Mame Diarra Bousso, mère de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du Mouridisme.

À partir de ce moment Serigne Mountakha a commencé à diriger les prières de Korité et de Tabaski à Ndiaréme, et également l’égide de la lecture du Saint Coran durant tout le mois béni du Ramadan et du récital du Foulkoul Mashoune sur l’esplanade de la mosquée de Ndiarème.

Malgré  toutes ses charges, Serigne Mountakha était l’un des plus grands «Dieuwrigne» de Serigne Saliou Mbacké jusqu’à son rappel à Dieu le 28 décembre 2007.

Après la triste disparition de ce dernier, son ardeur et sa détermination à servir Serigne Touba à travers ses Khalifes n’ont pas diminué.

Ainsi, lors de son allégeance au nouveau Khalife feu Serigne Bara Mbacké Falillou, un montant de 100 millions de francs en guise d’adiya fût remis par ce dernier au nouveau  Khalif des Mourides.

Serigne Mountakha Mbacké continuait de même de s’acquitter des charges que lui avait confié feu Serigne Saliou Mbacké.

Il devint le « Dieuwrigne » de Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké avec qui il entretenait d’excellentes relations.

Ainsi, Serigne Mountakha Mbacké se voyait confier de nombreuses missions par celui-ci  qu’il représentait lors des grandes cérémonies mourides et supervisait la majeure partie de ses travaux.

Serigne Mountakha Mbacké avait également la charge de diriger les prières de Korité et de Tabaski, dans la ville sainte de Touba ainsi que les prières mortuaires des dignitaires mourides, entre autres.

Après le rappel à Dieu de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, le 10 janvier 2018, Serigne Mountakha Mbacké devient le huitième Khalif général des mourides.

Toujours dévoué aux services permanents de son grand père Serigne Touba Khadimou Rassoul, Serigne Mountakha Mbacké est un érudit modeste et sage, très respectueux de l’orthodoxie Mouride.

LES GRANDS SUCCÈS

Serigne Mountakha Mbacké est le Khalif qui a procédé à l’inauguration de la grande mosquée majestueuse de Massalikou Jinaane et qui a réussi où tout le monde a échoué: la réconciliation du Président Macky Sall avec son père le Président Abdoulaye Wade.

Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a aussi créé et ouvert le daara « Mame Diarra » des homonymes de Sokhna Diarra Bousso mère de Serigne Touba Cheikhou Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul, à Porokhane, d’où sortent aujourd’hui des jeunes filles qui mémorisent le Saint Coran et qui participent à des compétitions internationales de récitations du Saint Coran.

Elles sont nourries, logées et prises en charge gratuitement durant tout leur cursus par Serigne Moustapha Bassirou. Elles suivent toutes les branches professionnelles, font de l’informatique et étudient dans d’excellentes conditions, grâce à l’appui de Serigne Mountakha.

Serigne Mountakha Mbacké a de même engagé la rénovation du mausolée de Sokhna Diarra Bousso et lancé des travaux pour augmenter la capacité d’accueil du daara des jeunes filles de Sokhna Diarra Bousso.

Le khalife général des mourides dispose de champs à Darou Salam avec des installations de Daaras  où plusieurs disciples apprennent le Coran et les règles canoniques de l’Islam.

Il a construit une mosquée de 72 millions pour feu Serigne Bara Mbacké, durant la  période difficile de 2012 et participé pour le «Daara tanzir», pour à hauteur de 400 millions FCfa, pour une première dotation.

Sourires radieux, visage illuminé, Serigne Mouhamadou Montakha Mbacké Bassirou est toujours élégant et jovial.
Son beau visage étincelant est facilement reconnaissable, traversé par une collier de barbe blanche linéaire surmonté parfois par de belles lunettes souvent transparentes qui cachent deux épais sourcils d’un blanc brillant et éclatant.

Serigne Mountakha Mbacké, Khalif Général des Mourides est un guide religieux ouvert et très disponible habituée des prêches d’union et d’entente, de solidarité, de croyance en Dieu, des recommandations du prophète Mouhamed (PSL) et des directives de Serigne Touba.

Il est doté d’un franc-parler surprenant qui atteste de la dimension spirituelle exponentielle de l’homme.

Il est un grand érudit très cultivé et rassembleur, un intellectuel hors-paire, un savant multidimensionnel dont la conduite est une référence pour tous les guides religieux.

Il réunit humilité et piété mais aussi disponibilité et générosité. Serigne Mountakha entretient d’excellentes relations avec toutes les autorités religieuses, coutumières et politiques mais aussi avec toutes les autres confréries de Sénégal.

Serigne Mountakha Mbacké Bassirou incarne, en réalité, les valeurs cardales du mouridisme par excellence. Il fait partie des 50 Africains les plus influents dans le monde, liste où il occupe la 28ieme place.

COVID 19

Les 12  jours de prières et de séances de lecture de Coran et khassaïde formulées par le vénéré érudit ont sans doute reçu la bénédiction de Dieu sur les résultats très positifs de la lutte contre la pandémie au Sénégal.

Serigne Mountakha avait aussi renoncé à la tenue du magal de Porokhane et consigné les talibés à célébrer le magal de Kazu rajab chez eux, sans rassemblement. Il avait également suspendu ses audiences et offert 200 millions à l’État du Sénégal pour venir en aide aux malades du coronavirus.

UN HOMME TRÈS SOCIAL

Serigne Mountakha Mbacké Bassirou règle beaucoup de problèmes en toute discrétion.
Pour lui, le problème des autres, c’est son problème, il fait tout pour que tout le monde soit heureux et à l’aise.

Ainsi, il avait offert 50 millions récemment aux familles des victimes des  manifestations du mois de Mars. Le guide religieux avait de même offert 30 millions aux insuffisants rénaux et 100 millions aux victimes de l’incendie du marché Okass de Touba; 100 millions dans la  construction de la mosquée de  Tivaouane et 72 millions à la construction de la mosquée de son village.

Serigne Mountakha Mbacké Bassirou reste ce marabout-intellectuel à qui le parti ADAE/J et son Secrétaire Général national Maître Diaraf Sow prient pour une très longue vie et une santé de diamant. Yagueu Fi Lolou Té Werr Mbacké Balla Aïcha.

Me Diaraf SOW Président parti ADAE/J

Continue Reading
Comments