Connect with us

Religion

Sénégal: Touba

Le Magal annuel dédié au défunt troisième khalife général des Mourides, Serigne Abdoul Ahad Mbacké Ibn Serigne Touba Khadimou Rassoul, est célébré vendredi 4 juin à Touba. Dépositaire du legs de son illustre père, «Baye Lahat», comme on l’appelait affectueusement, a laissé des empreintes indélébiles dans la conscience collective de plus d’un mouride. Cheikh Abdoul…

Published

on

Sénégal: Touba

Le Magal annuel dédié au défunt troisième khalife général des Mourides, Serigne Abdoul Ahad Mbacké Ibn Serigne Touba Khadimou Rassoul, est célébré vendredi 4 juin à Touba. Dépositaire du legs de son illustre père, «Baye Lahat», comme on l’appelait affectueusement, a laissé des empreintes indélébiles dans la conscience collective de plus d’un mouride.

Cheikh Abdoul Ahad Mbacké (1914-1989) s’est investi, tout au long de son magistère (1968-1989), à la propagation du message de Cheikh Ahmadou Bamba et à la modernisation de la ville sainte de Touba. Aussi, a-t-il durant son khalifat de 21 ans, su rehausser la personnalité du talibé mouride et forcer le respect en appliquant dans toute sa rigueur les enseignements du fondateur du Mouridisme, Cheikh Ahmadou Khadimou Rassoul. Le « véridique » était un des nombreux jolis noms qu’on lui collait puisqu’il appelait toujours à la droiture et au respect strict des préceptes de la foi islamique et recommandations de Serigne Touba.

On l’appelait aussi le «Bâtisseur ». Car, il a doté la cité religieuse de plusieurs infrastructures. En effet, Touba lui doit la résidence Khadimou Rassoul « Keur Mag Moom », l’élargissement de la grande mosquée, la réfection d’édifices comme «Aïnou Rahmati», le marché «Occass», la gare routière, l’autoroute, les corniches et autres rocades, la construction de l’université islamique, la réalisation de la grande bibliothèque Khadim Rassoul appelée également «Daaray Kamil» à l’intérieur de laquelle se trouve son mausolée, histoire de lui rendre un vibrant hommage. L’implantation d’une brigade spéciale de la gendarmerie pour faire régner l’ordre en assainissant les mœurs (interdiction des jeux du hasard, le tabagisme, la drogue, etc.) porte aussi l’empreinte du célèbre fils de Borom Touba et de la Sainte Sokhna Mariama Diakhaté.

Rappelé à Dieu en 1989, celui qui avait succédé au temple de la Mouridya Cheikh Mouhamadou Fadel Mbacké Ibn Serigne Touba Khadimou Rassoul dit Serigne Fallou en août 1968, fut remplacé par Serigne Abdoul Khadre Mbacké Ibn Serigne Touba Khadimou Rassoul, appelé l’Imam des Imams. C’est cette grande figure que la communauté mouride célèbre ce vendredi. S. G

Continue Reading
Comments