Connect with us

Politique

Le ministre de l’agriculture, Moussa Baldé lance le dialogue national sur les systèmes alimentaires

Published

on


Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Moussa Baldé, a exhorté lundi les différents acteurs des systèmes alimentaires à faire de la réussite du dialogue national consacré à cette thématique leur cheval de bataille, à travers la formulation de « propositions pertinentes ».
 
« J’exhorte toutes les parties prenantes des systèmes alimentaires à s’engager pour une réussite du dialogue national à travers des propositions pertinentes et me porte garant du partage des résultats issus de cette concertation auprès de mes autres collègues ministres impliqués », a-t-il indiqué. 
 
Le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural présidait par visioconférence, l’ouverture, à Dakar, de la première concertation nationale sur le système alimentaire au Sénégal, avec la participation de plusieurs spécialistes, de personnes ressources et de nombreux acteurs et partenaires du secteur.
 
Il a rappelé à cette occasion qu’en réponse à l’appel des Nations unies, le Sénégal a déclenché depuis mars 2021, un processus de dialogue national que le président de la République, Macky Sall, « a bien voulu placer » sous sa coordination.
 
M. Baldé précise que cet atelier de deux jours, « marque le lancement solennel » de l’engagement du gouvernement sénégalais, dans la construction de systèmes alimentaires durables. 
 
Selon, lui, l’agenda prévu permettra, avec l’appui technique des spécialistes et personnes ressources présents, conjugué à l’expertise et l’expérience de tous les participants, de passer en revue toutes les thématiques et de traiter les préoccupations des uns et des autres dans un cadre d’échanges fructueux.
 
« Avec la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19, tout le monde est conscient que le risque de vivre une crise alimentaire et nutritionnelle majeure est réel pour nos pays, si des appuis appropriés ne sont pas mis en œuvre en temps opportun par les gouvernements et leurs partenaires », a-t-il avancé.
 
« Comme vous le savez, le Sénégal ambitionne d’augmenter la production et la productivité des cultures vivrières et des cultures de rente ainsi que l’amélioration de leurs performances économiques tout en continuant à développer les filières industrielles et consolider leurs performances actuelles. Cette ambition ne peut être réalisée qu’avec l’appui de tous les acteurs », a-t-il fait savoir.
 
Moussa Baldé note que les concertations pour le sommet sur les systèmes alimentaires prévu à New York (Etats-Unis), « offrent une opportunité d’échanges diversifiés, ciblés et constructifs entre les parties prenantes des systèmes alimentaires ».
 
« A ce propos, je voudrais saluer le partenariat fécond entre le gouvernement du Sénégal, la société civile, le secteur privé, le Système des Nations unies et les partenaires techniques financiers pour l’amélioration de nos systèmes alimentaires », a-t-il ajouté.

APS

Continue Reading
Comments