Connect with us

Uncategorized

Euro 2000: pour Barthez, Lama « n’existait pas »

Fabien Barthez, dans une interview à L’Équipe, explique avoir disputé l’Euro 2000 avec le soulagement de savoir que Bernard Lama n’était pas en concurrence avec lui pour le poste de gardien de l’équipe de France, contrairement au Mondial 1998. »Pour moi, Bernard n’existait pas. Je me concentrais sur mon job », a lâché Fabien Barthez en se…

Published

on

Euro 2000: pour Barthez, Lama « n’existait pas »

Fabien Barthez, dans une interview à L’Équipe, explique avoir disputé l’Euro 2000 avec le soulagement de savoir que Bernard Lama n’était pas en concurrence avec lui pour le poste de gardien de l’équipe de France, contrairement au Mondial 1998.,

Fabien Barthez, dans une interview à L’Équipe, explique avoir disputé l’Euro 2000 avec le soulagement de savoir que Bernard Lama n’était pas en concurrence avec lui pour le poste de gardien de l’équipe de France, contrairement au Mondial 1998.

« Pour moi, Bernard n’existait pas. Je me concentrais sur mon job », a lâché Fabien Barthez en se confiant sur ses relations avec Bernard Lama durant l’Euro 2000. Dans une interview accordée à L’Équipe, l’ancien gardien de l’Olympique de Marseille et de Manchester United se rappelle de sa satisfaction d’avoir pu profiter d’une hiérarchie « nette et précise » à son poste, deux ans après une Coupe du monde agitée en coulisses.

Car si pendant le Mondial, Bernard Lama n’avait pas accepté d’être remplaçant et avait cru pouvoir être le numéro 1 pour protéger les buts de l’équipe de France, la donne avait clairement changé pour le championnat d’Europe. « Il n’y a pas de débat. Bernard est le numéro deux avec Ulrich [Ramé]. Ça se passe super bien. Il y a zéro souci, pas d’histoires », s’est ainsi souvenu Fabien Barthez.

« Je gaspillais mon énergie sur moi-même »

« Les petits trucs de 1998 sont mis de côté », a constaté l’homme aux 87 sélections, alors satisfait de ne pas avoir à surveiller son concurrent. « Je ne gaspillais pas mon énergie à voir si Bernard faisait ci ou ça. Je gaspillais mon énergie sur moi-même ».

Pour lui, les polémiques et l’agitation médiatique en 1998 étaient faites pour le pousser à « l’erreur » et pour le « déstabiliser ». Le climat apaisé en 2000 a donc été un soulagement pour lui: « Je suis dans un état d’esprit où je suis là pour être le meilleur et pour gagner ».

Bientôt âgé de 50 ans, fin juin, Fabien Barthez a effectué cette saison 2020-2021 en tant que consultant au Toulouse FC pour l’entraînement des gardiens du club.

Continue Reading
Comments