Connect with us

Politique

«Nous travaillons à reprendre Ziguinchor des mains de l’opposition»

Published

on



Vous êtes membre de la majorité présidentielle. Comment la mouvance présidentielle en Casa­mance prépare les prochaines élections locales ?
Ce sont des élections locales qui vont se dérouler dans un contexte particulier marqué par le lendemain des émeutes. Du côté de la mouvance présidentielle, nous travaillons à faire en sorte de gagner ces élections, qui sont particulières : elles mettent en jeu un candidat avec une population déterminée, un candidat qui puisse apporter des réponses aux aspirations de ces populations. Nous travaillons à mettre en place un projet politique qui pourrait apporter des réponses aux préoccupations des Ziguinchorois. Je suis en train de travailler, dans le cadre de cette coalition, à apporter ma contribution à sa grande victoire. Régulièrement, nous sommes sur le terrain avec les tournées, des visites de terrain pour sensibiliser les populations.

A Ziguinchor justement, est-ce que vous allez faire face au maire sortant Abdoulaye Baldé ou bien vous allez vous coaliser avec son camp ?
Baldé est le maire sortant et membre de la grande coalition présidentielle. Nous travaillons en parfaite intelligence sur le plan politique. Mais pour le moment, nous sommes porteurs d’un projet politique pour les populations de Casamance et en particulier pour celles de Ziguinchor. Le plus important pour nous aujourd’hui, c’est de faire en sorte qu’on puisse reprendre Ziguinchor des mains de l’opposition pour que, véritablement, le président de la République, compte tenu de tout ce qu’il a fait pour la Casamance, de l’intérêt qu’il porte pour la Casamance, les populations puissent coller à sa politique. L’enjeu, pour nous, c’est de faire en sorte de récupérer Ziguinchor qu’on avait perdue lors de la dernière élection présidentielle et nous y travaillons de façon coordonnée, collégiale. Le moment venu pour désigner celui qui va être le candidat à la mairie de Ziguinchor, je ne doute point qu’un consensus fort sera trouvé. Tous les leaders sont conscients du fait qu’aujourd’hui, il faille qu’on travaille dans la collégialité pour reprendre Ziguinchor des mains de l’opposition.

Et, vous ne craignez pas que votre alliance avec Abdoulaye Baldé éclate ?
Nous avons tous des ambitions légitimes pour la Casamance. Lui en tant que maire sortant, il a fait beaucoup de choses pour Ziguinchor. Nous savons qu’il a des aspirations pour nous, mais nous ne doutons point qu’au moment du choix, l’intérêt de Ziguinchor sera mis en avant. Et c’est par rapport à l’intérêt de Ziguinchor que celui qui est en mesure ou bien celui qui présentera le projet porteur, le plus adapté aux préoccupations des populations, justement c’est ce candidat-là qu’on va désigner. Mais pour le moment, ce qui est important, c’est qu’on travaille à remobiliser les troupes, les bases, dans une démarche de proximité, de terrain, à se coller aux préoccupations des populations et, le moment venu, nous ne manquerons pas de désigner véritablement de façon consensuelle, un candidat ou à la limite certainement le président du parti, le Président Macky Sall, donnera des orientations allant dans ce sens. Quelle que soit la personne qui sera mise en avant, il faudra travailler à ce que Ziguinchor puisse revenir entre les mains de la coalition.

Dans les rangs de Benno à Ziguinchor, le leadership est éclaté. Cela ne constitue-t-il pas une de vos principales faiblesses pour conquérir les suffrages des populations ?
Ce qui fait la caractéristique de la coalition Bby, et de l’Apr en particulier, c’est l’éclatement du leadership. Moi, je crois que le pluralisme en termes de leadership n’est pas mauvais pour un parti. Au contraire il lui est bénéfique, il permet d’animer le parti de façon dispersée mais au bénéfice de la coalition. Ce qui est important c’est que chaque leader puisse apporter sa contribution au rayonnement de la coalition et, à ce niveau, je ne vois pas de problématiques majeures. L’essentiel, c’est que chaque leader puisse travailler à massifier, élargir les bases du parti selon un plan d’actions, une stratégie qu’il développe.

Source : Le Quotidien

Continue Reading
Comments