Connect with us

Santé

Mil et fonio : L’Isra homologue 7 nouvelles variétés – Lequotidien

Published

on


Quatre variétés de mil sont homologuées par l’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra) dont une hybride dénommée «Taaw» et trois variétés de fonio dont une appelée «Fofana» du nom du chercheur Amadou Fofana, un des pionniers dans la recherche et la création variétale du fonio.
Selon le sélectionneur au Cnra de Bambey et à l’origine de la création de ces variétés, ces nouvelles technologies apportent une plus-value aux paysans sénégalais avec une bonne production en grains et en biomasse (variétés à double usage). «Avec leur grande taille, leurs épis longs et leur bonne capacité de tallage, elles permettent aux producteurs d’avoir des grains pour la nourriture humaine et du fourrage pour l’alimentation du bétail et du matériel végétal (tiges) pour les travaux de construction et le bois de chauffe et avec des cycles raccourcis et une très bonne adaptabilité aux conditions climatiques», a expliqué Dr Ous­mane Sy cité dans un communiqué. A son avis, les variétés à double usage sont hautement productives, résistantes au stress biotique (insectes, maladies) et abiotique (sécheresse et fertilité des sols).
D’après l’expert, sur le plan sécurité nutritionnelle, ces variétés sont trois fois plus riches en fer et en zinc, bénéfiques pour la santé et le développement pour les enfants à bas âge, les femmes allaitantes, entre autres.
Les trois variétés souna candidates sont la SL28 appelée «Souna du Saloum» (105 jours), la SL169 dite «Souna du Sine» (92 jours) et la SL423 dénommée «Souna du Baol» avec un cycle de 87 jours.
Leur homologation permettra aux producteurs semenciers de produire des semences certifiées pour les paysans et autres utilisateurs. La variété hybride «Taaw» est, pour sa part, la première variété hybride de mil créée au Sénégal. «Elle présente l’avantage d’être de cycle précoce à court (70 à 80 jours), très productive en culture intensive (3 à 4 t/ha), de taille moyenne avec des épis longs avec un important feuillage toujours vert qui peut servir dans l’alimentation du bétail», détaille-t-on dans le communiqué.
«Une des plus anciennes céréales cultivées en Afrique de l’Ouest, le fonio, est une spéculation importante dont les grains contiennent du fer, des fibres et sels minéraux mais également des acides aminés vitaux pour l’homme et rares dans les principales céréales. L’indice glycémique est faible ; ce qui en fait un bon aliment pour les diabétiques et les obèses», informe Mme Cissé Mame Codou Guèye. La chercheure au Ceraas et coordonnatrice du volet fonio de l’Isra ajoute que la présence de méthionine constitue également un atout pour l’alimentation de la volaille.
Les recherches, menées au Sénégal depuis quelques années, ont permis de créer trois nouvelles variétés dont une d’origine sénégalaise dénommée «Fofa­na». Cette variété tout comme les variétés «Fonio bi» et «Niata» donnent des gros rendements allant jusqu’à 750 kg/ha. Jusque-là, principalement cultivé en Casamance et au Sénégal oriental, le fonio peut être cultivé, d’après les chercheurs, dans d’autres zones agro-écologiques comme les régions de Diourbel et Thiès.
Par Khady SONKO
ksonko@lequotidien.sn



Post Views:
67

Continue Reading
Comments