1. football
  2. euro 2020
  3. equipe de france

Yannick Sagorin
06h57 – 13 juin 2021

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/18

    Kylian Mbappé

    Kylian Mbappé l’a mauvaise.

  • 2/18

    Olivier Giroud

    La faute aux propos tenus par Olivier Giroud à l’issue de la rencontre face à la Bulgarie.

  • 3/18

    Olivier Giroud

    Olivier Giroud a en effet regretté l’individualisme de certains coéquipiers !

  • 4/18

    Olivier Giroud

    « On fait des courses mais les ballons n’arrivent pas », a-t-il lancé.

  • 5/18

    Kylian Mbappé

    Clairement dans le viseur de Giroud…

  • 6/18

    Kylian Mbappé

    Cette sortie n’a pas été du goût du meilleur buteur de Ligue 1.

  • 7/18

    Olivier Giroud

    Olivier GIroud a bien tenté de dissiper le malentendu.

  • 8/18

    Kylian Mbappé

    Mais Kylian Mbappé n’a pas été convaincu par les explications de son partenaire.

  • 9/18

    Kylian Mbappé

    Kylian Mbappé voulait même aller en conférence de presse pour répondre publiquement à Giroud.

  • 10/18

    Kylian Mbappé

    Mais Kylian Mbappé en a été dissuadé.

  • 11/18

    Olivier Giroud

    Heureux après avoir inscrit un doublé contre la Bulgarie.

  • 12/18

    Olivier Giroud

    Lancé à la 41e minute de France-Bulgarie.

  • 13/18

    Karim Benzema

    « KB9 » a dû céder sa place après un coup reçu.

  • 14/18

    Karim Benzema

    Kylian MBappé et Karim Benzema avaient beaucoup combiné.

  • 15/18

    Benjamin Pavard

    Premier passeur décisif pour Giroud.

  • 16/18

    Olivier Giroud

    Qui félicite Wissam Ben Yedder pour son 2e but.

  • 17/18

    Kylian Mbappé

    Le prodige tricolore a tout tenté mais n’a pas marqué.

  • 18/18

    Kylian Mbappé

    Déçu lors de sa sortie à 5 minutes de la fin…

Didier Deschamps s’est laissé aller à une confession sur Karim Benzema en équipe de France, samedi, au détour d’un entretien accordé à El Pais.

Quels ressorts, quels leviers ont précipité le retour inattendu de Karim Benzema en équipe de France, plus de cinq ans et demi après sa dernière sélection tricolore. Sans dévoiler les contours de sa décision, Didier Deschamps a livré quelques éléments de réponse ce week-end dans une interview accordée au quotidien espagnol El Pais.

« Je ne révélerai pas le contenu de nos échanges. Je crois que lui non plus. Mais c’était (leur entretien en privé, ndlr) une condition indispensable et nécessaire pour le rappeler », dixit le sélectionneur national, qui ajoute avec une sincérité confondante: « J’ai beaucoup réfléchi à ça. Je considère que le groupe est plus fort avec Karim. Il le sait: Karim a beaucoup de choses importantes à faire dans cette équipe. On en a parlé lui et moi, mais aussi lui et ses coéquipiers. »

« Nous sommes moins forts sans lui »

En revanche, Zinedine Zidane, le coach du Real Madrid qui a toujours déploré l’absence de son joueur chez les Bleus, n’a joué aucun rôle, affirme le technicien bayonnais. « J’ai été entraîneur de club et quand tu es dans cette position, tu défends toujours tes joueurs. Zidane devait gérer la situation à Madrid et moi j’ai une mission avec la France. Chacun à sa place », martèle avec fermeté Didier Deschamps.

Et de répéter, convaincu d’avoir renforcé le groupe champion du monde en relançant le buteur merengue: « Avec Karim, on peut trouver des solutions différentes. Il faudra faire les ajustements nécessaires, mais nous sommes moins forts sans lui. Le fait que Mbappé soit davantage un numéro 9 n’implique pas que Karim doive aller jouer sur la gauche ou sur la droite. Il y a plusieurs formules. Karim n’est pas un attaquant de fixation comme Giroud. Il aime se déplacer, sortir de sa zone, aller sur les côtés. Mbappé aussi aime ça. […] Je crois que les deux peuvent se compléter. »