Connect with us

Santé

«Quand on a 95% quelque part, on n’a pas besoin de transporter des populations… »

Published

on


Le ministre Seydou Guèye et coordonnateur de la communication de la présidence, a réfuté les accusations sur les supposés nervis recrutés par le pouvoir, estimant que ce n’est pas leur philosophie, dans une interview accordée à L’Observateur. 

« Chaque fois qu’il y a des scènes de violences, c’est condamnable et regrettable, d’où qu’elles viennent. Et dans le cas d’espèce, nous avons un cortège protégé par les forces de sécurité régulière. Il peut arriver ici ou là que d’autres hommes et femmes se mêlent au jeu de la sécurité, mais notre philosophie, ce n’est pas de recruter des nervis », a dit M. Guèye. 

Pour lui, tout ceci n’est qu’une « accusation simple et gratuite qui est sans fondement ». « Quand on est en fusion avec les populations, on n’a pas besoin de recourir à ces stratagèmes ». 

Evoquant le cas des jeunes et transportés pour grossir les rangs du régime lors de la tournée du chef de l’Etat au nord du Sénégal, Seydou Gueye a rappelé que le président Macky Sall a eu près de 95% dans ses localités lors de la présidentielle dernière. 

« Quand on a 95% quelque part, on n’a pas besoin de transporter des populations. Mais, ce que je retiens comme leçon, c’est la perspective de faire 100% à une prochaine consultation électorale, puisqu’il y a le travail qui engendra une telle récompense », a-t-il expliqué. 

Continue Reading
Comments