Connect with us

2020

Euro 2020 : l’Espagne pointe du doigt les responsables du fiasco

Par Max Franco Sanchez Publié le 20/06/2021 12:03 Après la nouvelle contreperformance de la Roja, les médias espagnols désignent les coupables. Deux matchs nuls. En dominant son adversaire certes, avec des xG bien supérieurs, mais deux matchs nuls. En Espagne, les prestations de la Roja ont du mal à passer. Les médias ibériques ne s’attendaient…

Published

on

Euro 2020 : l’Espagne pointe du doigt les responsables du fiasco

Après la nouvelle contreperformance de la Roja, les médias espagnols désignent les coupables.,

  • Par
    Max Franco Sanchez


  • Publié le

Après la nouvelle contreperformance de la Roja, les médias espagnols désignent les coupables.

Deux matchs nuls. En dominant son adversaire certes, avec des xG bien supérieurs, mais deux matchs nuls. En Espagne, les prestations de la Roja ont du mal à passer. Les médias ibériques ne s’attendaient pas à voir une Roja flamboyante ni candidate au titre final, mais ils espéraient au moins célébrer des victoires et ne pas se retrouver à attendre le dernier match pour se qualifier. La chasse aux sorcières a en tout cas commencé, et plusieurs éléments de cette équipe d’Espagne sont la cible de critiques ce dimanche encore.

La suite après cette publicité

Il y a Luis Enrique, forcément. Si la liste du sélectionneur espagnol avait déjà fait beaucoup parler avant l’Euro en raison de l’absence de joueurs comme Nacho ou Iago Aspas, certains de ses choix pendant la compétition posent souci auprès du public et des observateurs. Son obstination pour Morata – vivement critiqué lui aussi – en pointe de l’attaque par exemple, ou le fait d’aligner Marcos Llorente en tant que latéral droit, alors que c’est un joueur qui pourrait apporter bien plus à une position plus avancée. « Luis Enrique, on ne va nulle part comme ça », titre Marca, qui n’a pas apprécié les changements en cours du match de l’ancien du Barça, notamment parce qu’il a terminé la rencontre face aux Polonais sans attaquant de pointe de métier alors qu’il fallait marquer.

Luis Enrique et Morata, mais pas que…

Ainsi, le quotidien AS dévoile le nom de plusieurs joueurs qui ont perdu des points contre la Pologne. Aymeric Laporte est cité, notamment à cause de ses marquages approximatifs sur Robert Lewandowski. S’il n’est pas tenu pour seul responsable bien sûr, il est comparé à Sergio Ramos et Raul Albiol, qui auraient probablement fait mieux selon le média.

Au milieu, Rodri est critiqué à cause de son apport trop neutre et de son manque d’influence dans le jeu, bien loin d’un Sergio Busquets dont il est appelé à être la relève naturelle. Le journal estime que Pedri n’est pas au niveau physiquement et que Luis Enrique insiste trop avec lui. Jordi Alba est lui aussi mentionné, même s’il a été élu homme du match samedi soir. Rendez-vous mercredi soir pour la finale face à la Slovaquie…

Continue Reading
Comments