Connect with us

France

Les Belges font un carton plein et qualifient la France -2 Belgique)

Malgré une performance moyenne, la Belgique a tout de même dominé la Finlande (2-0) ce lundi lors de la 3e journée du groupe B de l’Euro. Alors que les Belges terminent à la première place de cette poule, ce résultat permet aussi la qualification de la France.La joie des Belges contre les Finlandais.Sans jouer, la…

Published

on

Les Belges font un carton plein et qualifient la France -2 Belgique)

Malgré une performance moyenne, la Belgique a tout de même dominé la Finlande (2-0) ce lundi lors de la 3e journée du groupe B de l&# …,

Malgré une performance moyenne, la Belgique a tout de même dominé la Finlande (2-0) ce lundi lors de la 3e journée du groupe B de l’Euro. Alors que les Belges terminent à la première place de cette poule, ce résultat permet aussi la qualification de la France.

Les Belges font un carton plein et qualifient la France - Débrief et NOTES des joueurs (Finlande 0-2 Belgique)

La joie des Belges contre les Finlandais.

Sans jouer, la France est qualifiée pour les 8es de l’Euro grâce à la Belgique ! Avec les résultats de ce lundi, les Bleus sont assurés de terminer au moins parmi les 4 meilleurs troisièmes. Lors de la 3e journée du groupe B, les Diables Rouges, sans rendre une grosse copie, ont dominé la Finlande (2-0).

Déjà qualifiés, les Belges ont ainsi validé la première place de cette poule, alors que les Finlandais, au 3e rang, vont devoir patienter. La Belgique reste l’une des équipes favorites de ce tournoi.

Une Belgique peu inspirée…

Dès le début de la partie, les Diables Rouges prenaient le contrôle du ballon, sans pour autant parvenir à inquiéter Hradecky. Au fil des minutes, les Finlandais imposaient un vrai défi physique et les Belges, trop imprécis, avaient des difficultés à créer du danger. Malgré quelques fulgurances de la part des hommes de Roberto Martinez, le match avait du mal à décoller avec deux équipes bien trop brouillonnes à l’approche de la zone de vérité.

A quelques minutes de la pause, la Finlande subissait de plus en plus les débats avec des vagues adverses qui se répétaient sur la cage de Hradecky. Sur une longue ouverture de De Bruyne, Lukaku se procurait enfin une première occasion, mais sa tête était trop sur Hradecky… Dans la foulée, le gardien finlandais était encore impeccable sur une frappe de Doku !

La Finlande craque sur la fin…

Au retour des vestiaires, les Finlandais tentaient de se montrer plus entreprenants, mais les Belges reprenaient rapidement le contrôle du ballon. Mais comme en première période, les Diables Rouges avaient du mal à mettre la pression sur Hradecky, impeccable sur une frappe trop écrasée de Hazard. En confiance, Hradecky était décidément chaud et repoussait une nouvelle tentative à bout portant du capitaine belge !

Peu après l’heure de jeu, la Belgique pensait enfin trouver la faille par Lukaku, mais la VAR annulait ce but pour un hors-jeu de quelques millimètres. Mais sur un corner de De Bruyne, la Finlande finissait par craquer avec une tête de Vermaelen sur le poteau avec un ballon finalement propulsé dans sa cage par le malheureux Hradecky (0-1, 74e). Dans la foulée, Lukaku enfonçait le clou avec une frappe puissante à la suite d’un service de De Bruyne (0-2, 81e). Avec ce résultat, la Belgique validait sa première place, alors que la Finlande, 3e, allait devoir patienter pour connaître son sort.

La note du match : 3,5/10

Un match d’une faible qualité. Dès le début de la rencontre, le rythme a été assez faible avec des Belges dominateurs mais peu tranchants et des Finlandais concentrés sur les tâches défensives. Avec des occasions très rares, des erreurs techniques importantes et des fautes assez nombreuses, la partie n’a jamais décollé avec un spectacle plutôt triste. Les Diables Rouges ont tout de même accéléré sur la fin.

Les buts :

– Après un corner obtenu par Doku, De Bruyne réalise un joli centre dans la surface. Au duel avec Raitala, Vermaelen s’impose dans les airs et effectue une tête qui termine sur le poteau. Surpris par la trajectoire du ballon, le malheureux Hradecky propulse le cuir dans sa propre cage (0-1, 74e).

– Encore décalé dans l’axe, De Bruyne se montre inspiré dans son choix avec une passe tranchante dans la surface pour Lukaku. Solide dans son duel avec O’Shaughnessy, l’attaquant parvient à se retourner pour faire le break d’une frappe puissante (0-2, 81e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L’homme du match : Kevin De Bruyne (7/10)

Bel et bien titulaire après son entrée décisive contre le Danemark, le milieu de terrain de la Belgique manque clairement de rythme, mais reste un joueur magique. Capable de faire la différence sur quelques passes bien senties, notamment une ouverture en profondeur pour Lukaku, ou sur quelques courses, le joueur de Manchester City a du mal à avoir un apport constant, mais réalise tout de même des différences. Tireur sur le corner au moment de l’ouverture du score, il a été ensuite passeur décisif, avec une transmission tranchante, pour Lukaku. Même sans être à 100%, il se montre capable de créer des décalages. Remplacé à la 90e minute par Hans Vanaken (non noté).

FINLANDE :

Lucas Hradecky (6) : déjà décisif pour son pays contre le Danemark (1-0), le gardien de la Finlande a été encore bon ce lundi. Irréprochable dans ses interventions, à l’image d’une tête de Lukaku bien captée, le portier a surtout sorti le grand jeu sur une belle frappe de Doku juste avant la pause. En seconde période, sa présence a été encore rassurante avec deux interventions sur deux frappes signées Hazard. Malheureusement, il a été coupable sur l’ouverture du score en envoyant dans sa cage une tête de Vermaelen qui avait trouvé le poteau. Et dans la foulée, il n’a rien pu faire sur le but de Lukaku.

Jukka Raitala (2) : une rencontre difficile pour le latéral droit de la Finlande. Et pourtant, son début de partie a été plutôt correcte face à un Hazard peu tranchant et un Chadli en difficulté. Problème pour lui, Doku a décidé de venir dans sa zone à la fin de la première période… Après la pause, il a été souvent en retard dans ses interventions et a été coupable sur l’ouverture du score.

Joona Toivio (5,5) : avec ses compatriotes en défense centrale, le Finlandais a été généreux. Avec Lukaku à surveiller, il été irréprochable dans les duels et n’a pas hésité à se sacrifier, sur le plan physique, pour s’interposer à plusieurs reprises devant l’avant-centre de la Belgique.

Paulus Arajuuri (6) : tout comme Toivio, le défenseur central de la Finlande a été également exemplaire sur cette partie. Même si son pays a été parfois à la limite en raison d’un bloc très reculé, il a réalisé des interventions déterminantes, à l’image notamment de son tacle dans la surface devant Hazard en première période.

Daniel O’Shaughnessy (5) : même s’il a été moins en vue par rapport à ses partenaires en défense centrale ce mardi, il a été également à la hauteur de cette rencontre. En couverture, le Finlandais a été par exemple solide en étant capable de résister sur les accélérations des attaquants belges. Tout comme ses coéquipiers, il a été généreux dans les duels. Malheureusement, il a été pris sur le but de Lukaku.

Jere Uronen (6) : à l’inverse de Raitala, le latéral gauche de la Finlande a été vraiment solide dans son couloir. Même si son apport offensif a été proche du néant, il a été très sérieux sur le plan défensif et a eu une vraie régularité, peu importe le nom de son adversaire, que ce soit Doku ou Hazard. Un visage intéressant. Remplacé à la 70e minute par Nikolai Alho (non noté).

Robin Lod (4) : le milieu de terrain de la Finlande a eu du mal sur cette rencontre. Dans l’entrejeu, il a subi la domination de la Belgique et a passé son temps à courir après le ballon. Pour ne rien arranger, il a été aussi particulièrement brouillon dans ses transmissions avec plusieurs passes ratées dans son propre camp. Remplacé à la 90e minute par Marcus Forss (non noté).

Tim Sparv (5,5) : le capitaine de la Finlande a montré la voie à suivre à ses partenaires dans le combat. Car même limité sur le plan technique, le milieu de terrain n’a jamais rien lâché dans les duels et a réussi à gratter plusieurs ballons grâce à son activité. Par contre, il doit tout de même faire attention à quelques ballons perdus assez dangereux. Remplacé à la 58e minute par Rasmus Schüller (non noté).

Glen Kamara (6) : dans le coeur du jeu, le milieu de terrain des Glasgow Rangers a été clairement le joueur le plus solide de la Finlande. Malgré la domination de la Belgique, le Finlandais a été capable de répondre présent dans le défi physique, mais aussi de calmer le jeu sur le plan technique pour réaliser quelques passes avec ses partenaires. Il a aussi eu des moments compliqués en raison de la pression adverse, mais a tout de même surnagé.

Joel Pohjanpalo (4) : l’attaquant de Finlande n’a pas eu un match facile ce lundi. Avec la domination de la Belgique sur cette rencontre, il a été globalement peu trouvé par ses partenaires et a été obligé de se battre sur des ballons difficiles face à une défense belge bien en place. Jamais dangereux, il n’a pas été assez présent dans la zone de vérité. Remplacé à la 69e minute par Joni Kauko (non noté).

Teemu Pukki (3,5) : l’avant-centre de Norwich a un bilan assez similaire à Pohjanpalo sur cette partie. En raison de la maîtrise de la Belgique, il a beaucoup couru dans le vide au niveau de son pressing et a été peu trouvé dans le camp adverse. Pour ne rien arranger, il a aussi gaspillé une belle opportunité dans la surface en première période avec une petite hésitation. Remplacé à la 90e minute par Fredrik Jensen (non noté).

BELGIQUE :

Thibaut Courtois (5,5) : le gardien de la Belgique a passé une soirée particulièrement tranquille. Avec la maîtrise de ses partenaires dans le jeu, le portier du Real Madrid n’a quasiment rien eu à faire sur cette partie, à l’exception de quelques interventions faciles.

Dedryck Boyata (6) : aligné pour faire souffler Vertonghen, le défenseur central de la Belgique a confirmé son premier match intéressant contre la Russie (3-0). Dans les duels, il a été agressif et s’est distingué par sa capacité à attaquer le ballon pour couper les offensives adverses. Même dans ses transmissions, le Belge a été propre.

Jason Denayer (6) : toujours dans la onze malgré son match difficile contre le Danemark (2-1), le défenseur central de la Belgique a été globalement correct sur cette rencontre. Sans être particulièrement impressionnant dans les duels, le joueur de l’Olympique Lyonnais a tenu son rang avec de bonnes passes vers l’avant.

Thomas Vermaelen (7) : titularisé à la place d’Alderweireld, le défenseur central de la Belgique a été à la hauteur de l’événement. Bien aidé par la domination de son équipe, il a pu défendre en avançant et a remporté la majorité de ses duels. Malgré le poids des années, il reste performant et a débloqué la situation pour son pays avec cette tête sur le poteau, envoyée dans sa cage par Hradecky.

Leandro Trossard (5,5) : dans un rôle de piston droit pour faire souffler Meunier, le Belge n’a pas forcément marqué des points. Dans son couloir, il a été plutôt en difficulté pour combiner avec ses partenaires, notamment Doku et Hazard. Ainsi, son apport offensif n’a pas été incroyable, à l’exception d’une frappe lointaine à l’entrée de la surface en première période. Défensivement, il n’a pas eu grand-chose à faire. Remplacé à la 75e minute par Thomas Meunier (non noté).

Kevin De Bruyne (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Axel Witsel (6,5) : aligné dès le début de la partie pour gagner en rythme, le milieu de terrain de la Belgique a été plutôt à son avantage dans un rôle de sentinelle. Avec une équipe de Finlande plutôt limitée, il a été peu inquiété et a réalisé plusieurs interventions défensives pour récupérer les ballons. Et dans ses passes, sans prendre de gros risques, il a été propre vers l’avant.

Nacer Chadli (5,5) : dans un rôle de piston gauche, le latéral de la Belgique a été moyen. Libéré de ses tâches défensives avec la domination de son pays, l’ancien Monégasque a éprouvé des difficultés pour se projeter dans son couloir et s’est surtout signalé par son imprécision technique en première période. Après la pause, il a été plus intéressant en étant plus entreprenant dans ses tentatives.

Jeremy Doku (6) : sur le côté droit à la place de Mertens, l’ailier de la Belgique a été inconstant, mais dangereux. Parfois peu trouvé et en échec dans ses tentatives, le joueur de Rennes a tout de même eu le mérite de faire des différences dans la zone de vérité. Ainsi, il s’est procuré une belle occasion avant la pause, mais a buté sur Hradecky. Il a été à l’origine du corner obtenu sur l’ouverture du score. Remplacé à la 75e minute par Michy Batshuayi (non noté).

Romelu Lukaku (6,5) : maintenu dans le onze de départ malgré le turnover effectué, l’attaquant de la Belgique avait probablement l’envie de faire trembler les filets pour jouer le coup à fond dans la course au titre de meilleur buteur dans la compétition. A l’exception d’une tête trop sur Hradecky, il a été bien contenu par les défenseurs finlandais en première période. Après la pause, il a pensé marquer, mais son but a été refusé par la VAR pour un hors-jeu de quelques millimètres. Et finalement, il a été récompensé de ses efforts avec ce but à la suite d’une frappe puissante en fin de partie. Remplacé à la 83e minute par Christian Benteke (non noté).

Eden Hazard (5,5) : de retour comme titulaire à la place de Carrasco, le capitaine de la Belgique a confirmé ses difficultés sur le plan physique. Clairement en méforme, le joueur du Real Madrid a eu du mal à faire des différences avec le ballon dans les pieds. Avec un manque de jus évident, il a été bien maîtrisé par les défenseurs adverses et a été trop brouillon dans la zone de vérité, malgré deux frappes repoussées par Hradecky.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de « commentaires » ci-dessous !

FINLANDE 0-2 BELGIQUE (mi-tps: 0-0) – EURO 2020 – groupe B / 3e journée


Stade : Gazprom Arena, Saint Petersburg – Arbitre : Felix Brych, Germany

Buts : – L. Hrádecký (74e, csc) R. Lukaku (81e) pour BELGIQUE


Avertissements :

FINLANDE :

L. Hrádecký

J. Toivio

,

P. Arajuuri

,

D. O’Shaughnessy

J. Raitala

,

J. Uronen (N. Alho, 70e)

R. Lod (M. Forss, 90+1e)

,

T. Sparv (R. Schüller, 59e)

,

G. Kamara

T. Pukki (F. Jensen, 90+1e)

,

J. Pohjanpalo (J. Kauko, 70e)

BELGIQUE :

T. Courtois

J. Denayer

,

D. Boyata

,

T. Vermaelen

L. Trossard (T. Meunier, 76e)

,

N. Chadli

K. De Bruyne (H. Vanaken, 90+1e)

,

A. Witsel

J. Doku (M. Batshuayi, 76e)

,

E. Hazard

R. Lukaku (C. Benteke, 84e)

Même sans être à 100%, De Bruyne a réalisé des différences

Un but de Lukaku a été annulé par la VAR pour ce hors-jeu

La joie de Vermaelen après l’ouverture du score (0-1, 74e)

Lukaku remercie son passeur décisif De Bruyne (0-2, 81e)

 

Continue Reading
Comments