Connect with us

2020

Jeux Olympiques Tokyo 2020

Le grand rendez-vous : La finale du 100 mètresLa ligne droite. Plus court chemin vers l’éternité. Dimanche, à 14h50 pétantes, ils seront huit à viser la succession de l’immortel Usain Bolt, qui a trusté tout ce qui était possible d’attraper entre 2008 et 2016. Un grand favori, Trayvon Bromell. Véritable miraculé du tartan et auteur…

Published

on

Jeux Olympiques Tokyo 2020

TOKYO 2020 – L’un des sommets de ces Jeux Olympiques approche. Ce dimanche 1er août 2021, dans l’après-midi, on saura enfin qui succèdera à Usain Bolt.,

Le grand rendez-vous : La finale du 100 mètres

La ligne droite. Plus court chemin vers l’éternité. Dimanche, à 14h50 pétantes, ils seront huit à viser la succession de l’immortel Usain Bolt, qui a trusté tout ce qui était possible d’attraper entre 2008 et 2016. Un grand favori, Trayvon Bromell. Véritable miraculé du tartan et auteur des deux meilleures performances de l’année avant de poser le pied au Japon (9 »77 et 9 »80), l’Américain de 26 ans paraissait le mieux armé pour grimper sur la première place du podium. Mais, parce qu’il y a un mais…

Tokyo 2020

Des médailles d’argent en individuel et en équipe au sacre des Bleus au judo : Le film du jour

IL Y A 5 HEURES

Son entrée en lice n’a pas été des plus rassurantes, samedi. Il est passé au temps, incapable de prendre l’une des trois premières places de sa série (la 2e). Peut-être trop nerveux, il ne devra pas se rater, dimanche en demi-finale. Parce qu’il n’est pas seul à lorgner la succession du roi Bolt.

  • Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité sur Eurosport !

Ses deux compatriotes ont eu moins de mal, samedi. Et eux sont également allés plutôt vite au printemps. Rescapés des Trials US, ce qui n’est pas un détail, Ronnie Baker et Fred Kerley ont respectivement signé un 9 »85 et un 9″86 cette saison. Autant ne pas les négliger. Comme il ne faut pas oublier l’outsider Akani Simbine, recordman d’Afrique depuis moins d’un mois (9″84), et évidemment Andre De Grasse, bronze à Rio. Samedi, le Canadien a signé le meilleur temps des séries (9 »90). Le meilleur de sa saison, aussi. Timing is everything.

Heure Olympique – La question du jour : qui pour remporter le 100 m hommes ?

Il peut écrire l’histoire : Caeleb Dressel

Il ne nage pas. Il vole dans le bassin ! Au parc de bord de mer de Tatsumi-no-Mori, Caeleb Dressel n’en finit plus d’empocher les médailles d’or. Il en est déjà à trois à Tokyo après son sacre tonitruant sur le 100 m papillon où il a abaissé son propre record du monde. Et s’il a échoué sur le relais 4×100 m quatre nages mixte américain avec une cinquième place, le Floridien de 24 ans a encore plusieurs occasions de poursuivre sa moisson ce samedi : sur le relais 4×100 m quatre nages et le 50 m nage libre.

Si Michael Phelps avait banalisé ces récoltes spectaculaires en accumulant les titres (6 sacres en 2004, 8 en 2008, 4 en 2012 et 5 en 2016), elles n’ont rien d’anodin. Rares sont ceux qui sont parvenus à de telles razzias sur une même édition. Mais Caeleb Dressel peut faire encore plus fort ce dimanche. En marquant encore un peu plus l’histoire. Et tout se jouera sur le 50 m, qu’il a dominé largement en séries puis en demi-finales en terminant à chaque fois devant Florent Manaudou.

Déjà sacré sur le 100 m nage libre, Dressel peut s’offrir le doublé en sprint en remportant aussi le 50 m. Et ainsi égaler une légende de la natation, Aleksandr Popov. Le Russe, Tsar du sprint dans les années 90, avait signé le doublé 50m – 100m à Barcelone en 1992 puis à Atlanta en 1996. Depuis, personne n’y est parvenu. Dans cette édition tokyoïte, Dressel a toutes les cartes en main pour le faire. Et ça aussi, ça n’aurait rien d’anodin.

Chrono de folie mais finish serré : l’impressionnant record du monde de Dressel en vidéo

On a aussi hâte de voir

La der de l’escrime. C’est (déjà) fini. Les épreuves d’escrime s’achèvent dimanche et on rêve d’un bouquet final similaire à celui de Rio. En 2016, les Français avaient terminé avec de l’or à l’occasion de l’épée par équipes masculine. Cette fois, c’est le fleuret qui s’y colle. Avec les hommes, toujours. Vice-champions olympiques à Rio, ils ont une revanche à prendre après un tournoi décevant en individuel. L’objectif : aller chercher une 5e médaille pour les Bleus.

Le choc Slovénie – Espagne en basket. Luka Doncic face à la Roja de Ricky Rubio et Pau Gasol ! Forcément, tout amateur du ballon orange ne doit pas rater ça. Même si la Slovénie et l’Espagne sont déjà qualifiées pour les quarts de finale, ce duel vaudra le coup d’œil à la fois pour le spectacle que pour savoir qui finira premier du groupe C.

Anthony Jeanjean. Après l’énorme frustration du BMX vendredi, il reste une chance de médaille pour le clan français avec le BMX Freestyle. Anthony Jeanjean a terminé quatrième des qualifications samedi. Une position stratégique, selon lui, qui le place dans les meilleures conditions pour la finale dimanche.

L’immense choc pour les volleyeurs. Donnés presque morts après leur revers face à l’Argentine, concurrent direct pour la qualification, les Bleus se sont complètement relancés face aux Russes. Troisième de sa poule, et en très bonne position pour une qualification pour les quarts, il reste à la bande à Ngapeth un dernier obstacle : une revanche face aux Brésiliens qui avait brisé son rêve à Rio, en quart. Il faudra simplement éviter une défaite 3-0 ou 3-1, associée à une victoire de l’Argentine 3-2 contre les États-Unis.

Nicolas le Goff et Earvin Ngapeth heureux lors du succès des Bleus face au Comité Olympique Russe lors des Jeux de Tokyo 2020

Crédit: Getty Images

On se demande

Si tout le monde mesure bien l’exploit que représenterait une troisième médaille de rang sur le 50m libre pour Florent Manaudou. A l’échelle de la natation française, ce serait même monumental.

Si Sascha Zverev sera suffisamment remis de ses émotions. Avoir battu Djokovic, c’est bien, c’est même énorme, mais Karen Khachanov a joué le feu cette semaine. Attention, donc.

Si la redescente ne va pas être un peu brutale dimanche pour la France après l’orgie de samedi (6 médailles, dont une en or).

De qui les Bleus vont hériter en quarts de finale du tournoi de basket. Réponse dimanche soir.

Si Mourad Aliev, qui dispute dimanche (à 6h24 du matin) son quart de finale des +91kg contre le Britannique Frazer Clarke, va aller chercher la première médaille de la boxe française dans ces Jeux.

Mourad Aliev

Crédit: Getty Images

Les finales de dimanche

  • Sport par sport, le programme complet de dimanche
  • Le tableau des médailles

. Athlétisme

3h35 – Poids dames

12h10 – Hauteur messieurs

13h15 – Triple saut dames

14h50 – 100 m messieurs

. Badminton

13h30 – Simple dames

. BMX Freestyle

3h10 – Individuel dames

4h20 – Individuel messieurs

. Escrime

12h50 – Fleuret par équipes messieurs

. Golf

0h30 – Stroke play individuel messieurs 4e et dernier tour

. Gymnastique artistique

10h00 – Sol messieurs

10h45 – Saut de cheval dames

11h44 – Cheval d’arçons messieurs

12h27 – Barres asymétriques dames

. Haltérophilie

12h50 – -76 kg dames

12h50 – -76 kg dames

. Natation

3h30 – 50 m nage libre messieurs

3h37 – 50 m nage libre dames

3h44 – 1500 m nage libre messieurs

4h15 – Relais 4×100 m 4 nages dames

4h36 – Relais 4×100 m 4 nages messieurs

. Plongeon

8h00 – Tremplin de 3 m dames

. Tennis

5h00 – Simple messieurs

5h00 – Double dames

5h00 – Double mixte

. Voile

7h33 – Laser messieurs

8h33 – Laser Radial dames

Quatre stats à avoir en tête

2. Si Alexander Zverev parvient à battre Karen Khachanov en finale du tournoi olympique, il deviendra le deuxième Allemand à remporter l’or aux Jeux en tennis. Steffi Graf avait remporté le tournoi olympique en 1988, sur la route de son Golden Slam. Le même que visait Novak Djokovic, éliminé par… Zverev.

La victoire et les larmes : Zverev très ému après son succès sur Djokovic en demi-finale

8. C’est le chiffre magique. Celui que les Bleus du fleuret vont tenter d’aller chercher dimanche. La France court après un huitième sacre olympique en équipe depuis 2000. L’Italie est également à sept victoires. Les deux nations dominent cette arme de la tête et des épaules puisqu’aucune autre nation n’a remporté le titre plus de trois fois.

39. L’équipe de France de hand a réussi un début de tournoi idéal. Avant de défier la Norvège lors de son dernier match de poule, elle peut nourrir d’évidentes ambitions. Et, pourquoi pas un troisième titre olympique, ce qu’aucune nation n’a jamais réalisé. Si ça tournait bien pour les Bleus, Michael Guigou, 39 ans, pourrait d’ailleurs devenir le plus vieux champion olympique de hand de l’histoire, devant le Russe Pavel Sukusian (38 ans à Sydney, en 2000).

1912. Cela fait plus d’un siècle qu’un podium du 100 mètres masculin n’a plus été occupé par une seule nation. A Stockholm, les Etats-Unis avaient trustré les trois premières places (Craig, Meyer, Lippincott). Comme en 1904 (Hahn, Cartmell, Hogenson). Depuis, ce n’est plus arrivé. Bromell, Baker et Kerley possèdent 3 des 4 meilleurs chronos des engagés avant la grande explication.

Tokyo 2020

Le judo à la folie, de l’argent à foison : le Top 5 de samedi des Bleus

IL Y A 6 HEURES

Tokyo 2020

Un exploit monumental, de l’argent à flots et une décision cruelle : Les Tops et Flops de samedi

IL Y A 6 HEURES