Connect with us

2021

Championnat du monde de cyclisme 2021 : comment Alaphilippe a écœuré…

CYCLISME. Incroyable Julian Alaphilippe ! Un an après son premier titre de champion du monde de cyclisme, le coureur français a récidivé hier, en se montrant plus entreprenant et plus costaud que tous les autres favoris, y compris le Belge Wout Van Aert, impuissant sur ses terres. Découvrez le résumé de la course en vidéo, le…

Published

on

Championnat du monde de cyclisme 2021 : comment Alaphilippe a écœuré…

CYCLISME. Incroyable Julian Alaphilippe ! Un an après son premier titre de champion du monde de cyclisme, le coureur français a récidivé hier, en se montrant plus entreprenant et plus costaud que tous les autres favoris, y compris le Belge Wout Van Aert, impu…,

Championnat du monde de cyclisme 2021 : comment Alaphilippe a écœuré Van Aert, le classement

CYCLISME. Incroyable Julian Alaphilippe ! Un an après son premier titre de champion du monde de cyclisme, le coureur français a récidivé hier, en se montrant plus entreprenant et plus costaud que tous les autres favoris, y compris le Belge Wout Van Aert, impuissant sur ses terres. Découvrez le résumé de la course en vidéo, le classement de ce championnat du monde et toute l’actu en direct.

Championnat du monde de cyclisme 2021 : le résumé

Cette édition 2021 des championnats du monde de cyclisme sur route restera sans conteste comme l’une des plus belles et des plus spectaculaires de l’histoire. Dans une incroyable ambiance de fête en Belgique, les hostilités ont démarré de très loin, notamment à l’initiative du Français Benoît Cosnefroy, suivi par le Belge Remco Evenepoel à 180 km de l’arrivée. Autour de Julian Alaphilippe, les Français ont ensuite parfaitement manœuvré avec des attaques notamment de Turgis ou encore de Madouas qui ont épuisé le peloton. Discret jusqu’à là, Alaphilippe a en suite profité de cette course d’usure en plaçant plusieurs accélérations dans les 50 derniers kilomètres, dont la dernière à 15 km qui lui a permis de s’isoler en tête de course. Un an après Imola, le puncheur écrit l’une des plus belles pages du cyclisme français et devient le sixième homme à conserver son titre de champion du monde. Le résumé de la course en vidéo, proposé par France TV : 

En direct

10:48 – Démare : « On savait qu’on allait s’arracher »

Arnaud Démare, qui s’est transformé en équipier de Julian Alaphilippe lors de ce championnat du monde, a fait part de sa satisfaction après la course : « Je suis forcément très content de vivre ça. C’est quand même exceptionnel de pouvoir vivre ça. On y est et on a fait partie du soutien pour cette victoire. Mon rôle était de suivre les coups et de les ralentir un peu, j’étais vraiment bien donc j’ai pu remplir mon rôle à fond. Ça a permis d’économiser les mecs. L’objectif était de durcir la course assez tôt et c’est ce qu’on a fait. L’ambiance était incroyable aussi, comme dans un stade de foot tout au long du parcours de Louvain. Voilà, c’est vraiment bien. Personnellement en plus, j’avais de bonnes sensations, ça faisait longtemps que je n’avais pas eu autant de force sur le vélo. L’ambiance était bonne au sein de l’équipe, on savait qu’on allait s’arracher. Le résultat allait être ce qu’il allait être, mais collectivement ça se passait bien. On savait qu’on allait bien s’entendre. Pour revenir à mon rôle, à un moment j’ai replacé Julian avant un mont, c’était mon dernier effort pour lui, on était 30e et je le replace dans les dix premiers ».

10:20 – La presse française dithyrambique après la victoire d’Alaphilippe

Julian Alaphilippe fait bien sûr la une de L’Equipe aujourd’hui, au lendemain de son deuxième titre de champion du monde d’affilée. « Le roi Alaphilippe II » titre le quotidien sportif, qui tente ensuite, dans les pages intérieures, de qualifier l’exploit du Français, sous la plume d’Alexandre Roos : « L’an passé, nous avions écrit que le sacre d’Imola était la plus grande victoire du cyclisme français du XXIe siècle. Là, nous sommes tentés d’avancer que le triomphe de Louvain, ce doublé arc-en-ciel, est un des plus immenses exploits du sport français des vingt dernières années. Mais à vrai dire, c’est encore trop réducteur, tant la secousse n’est pas quantifiable, impalpable. Chacun l’aura ressentie à sa manière. Ce fut un tremblement de terre intime. Dimanche, nous avons touché au sublime ».

10:07 – Van Aert beau joueur après le sacre d’Alaphilippe

Donné grand favori de ce championnat du monde de cyclisme 2021, devant son public, le Belge Wout Van Aert n’a pas pu se mêler à la victoire finale, hier. « C’était une course très exigeante, très rapide, dès le début de course, a-t-il indiqué après l’arrivée. À la fin, c’est Alaphilippe qui était plus fort que les autres. Il a attaqué plusieurs fois et à la fin c’était impossible de le suivre. Je n’avais pas les jambes pour faire un bon final. J’ai dit à Jasper (Stuyvan) que je n’étais pas très bien, et j’espérais qu’il était assez bien pour prendre une médaille. Mais il a fini quatrième donc pour moi c’est ça le plus dommage (…) Je suis humain, ce n’est pas facile le cyclisme. C’était une expérience extraordinaire. Avec l’équipe belge c’était magique de participer à ces Mondiaux. C’était une grande expérience. Je suis très fier de l’équipe. Ça, c’est une déception pour moi, parce que toute l’équipe était là, mais moi je n’étais pas là dans le final ».

09:51 – Sénéchal : « Julian a fait un numéro »

Florian Sénéchal, coéquipier de Julian Alaphilippe en équipe de France de cyclisme et dans l’équipe Deceuninck – Quick-Step, a évoqué la tactique des Bleus lors de ce championnat du monde, hier, au micro d’Eurosport : « C’était vraiment une course tendue, très dure, plus dure que je le pensais. Ça n’a pas arrêté de la journée, il n’y avait pas de temps mort, beaucoup de stress et il fallait être vigilant durant toute la course et voilà, Julian a fait un numéro. Je savais qu’il était fort, mais pas à ce point-là. Au niveau de la stratégie, Julian devait faire la course et j’étais la deuxième carte en cas de sprint. J’avais de bonnes sensations même si j’étais un peu limite, comme tout le monde je pense. Après, j’ai fait blocus derrière pour que Julian prenne le plus d’avance possible. Il est parti et personne n’a pu boucher le trou, tout le monde était à bloc à 20 kilomètres de l’arrivée. Quand j’ai vu Julian attaquer dans les bosses, il m’a fait mal, mais il m’a donné de la motivation. Je lui ai dit que j’étais à bloc mais il m’a dit de m’accrocher, que tout le monde était à bloc. Et au final on a fait une course parfaite, avec aussi Valentin Madouas qui était toujours là. C’était super ».

09:38 – Voeckler : « Le cyclisme que j’aime »

Le sélectionneur de l’équipe de France de cyclisme est également revenu, en conférence de presse, sur l’ampleur de l’exploit réalisé par Julian Alaphilippe et sur la qualité du spectacle offert : « Je suis très content pour lui et toute l’équipe. C’est un très bon coureur et une personne incroyable. Attaquer à quinze kilomètres face à Van Aert et les autres, c’est le cyclisme que j’aime. Je suis très content pour la personne qui regarde la course depuis sa télévision. C’est une performance collective, de neuf coureurs. Ils ont suivi les consignes et ont eu confiance en mes choix trois jours avant. Ils étaient tous d’accord. J’avais entendu que mon plan de course était une stratégie anti-belge. J’ai dit aux gars que le pire de scénarios serait de concentrer uniquement sur la Belgique. Le podium illustre cela ».

09:27 – Alaphilippe a donné des sueurs froides à Voeckler

Thomas Voeckler, le sélectionneur de l’équipe de France de cyclisme, s’est exprimé au micro de France TV après ce championnat du monde de cyclisme. « J’ai 42 ans, j’ai dit à mon président que j’allais arrêter car les mecs vont me faire crever, j’ai envie de vivre un peu plus longtemps, a-t-il d’abord ironisé en évoquant le final à suspense de ce Mondial, avant d’ajouter : « J’avais dit à mi-course à Alaphilippe que Florian Sénéchal faisait le sprint, Valentin Madouas faisait le job et lui à l’instinct, en suivant les attaques. Mais il a couru à l’inverse de ce que je lui ai dit en attaquant plusieurs fois tout seul. Il a couru à l’instinct et ça a payé, mais il m’a fait peur le con ! ».

09:19 – Alaphilippe a tenu grâce à son fils… et aux supporters belges

Julian Alaphilippe a su résister en solitaire pendant plus de 15 kilomètres, hier, dans le finale de ce championnat du monde de cyclisme, en allant au bout de ses forces, dans  une configuration très proche de celle de l’an passé. « Je me suis vraiment fait violence, je pensais à mon petit (NDLR : Nino, né le 14 juin dernier) dans le final. Beaucoup de supporters de Van Aert me demandaient de ralentir à la fin, pas toujours avec des mots très sympas mais je tiens à les remercier car ça m’a vraiment donné envie d’appuyer encore plus fort sur les pédales ».

09:15 – Alaphilippe raconte comment il est devenu double champion du monde

Julian Alaphilippe a livré sa première réaction, hier, juste après l’arrivé de ce championnat du monde de cyclisme 2021, en déclarant notamment : « L’année dernière, c’était déjà un rêve qui se réalisait pour moi. Ça a été très difficile mais à la fin c’est une grande émotion. Je sais ce que c’est de faire une année en arc-en-ciel et je suis arrivé ici vraiment détendu, vraiment relax mais avec beaucoup de motivation. J’avais juste envie de bien faire, de travailler pour l’équipe et d’aller chercher le meilleur résultat possible. Je savais que les jambes étaient bonnes, j’ai bien travaillé les dernières semaines, le parcours me convenait bien et dans le final j’ai fait la sélection. On était encore devant avec Sénéchal et Madouas, et ensuite j’ai dit à Florian (Sénéchal) de s’économiser le plus possible tandis que moi j’allais créer du mouvement. Mais je ne pouvais pas imaginer faire un tour et demi tout seul. Je ne pensais pas que j’étais capable de tenir jusqu’au bout. Je n’ai pas de mots, je sais ce qui m’attend l’année prochaine et je suis content. Mais là je n’ai pas de mots, il faut que je récupère ».

Le classement du championnat du monde de cyclisme 2021

Le Français Julian Alaphilippe a donc remporté ce championnat du monde de cyclisme sur route 2021 en s’imposant en solitaire à Louvain (Belgique), devant le Hollandais Dylan Van Baarle et le Danois Michael Valgren. Le top 10 du classement :

  1. Julian Alapilippe (FRA)
  2. Dylan Van Baarle (HOL))
  3. Michael Valgren (DAN)
  4. Jasper Stuyen (BEL)
  5. Nelson Powless (USA)
  6. Tom Pidcock (GB)
  7. Zdenek Stybar (RTC)
  8. Mathieu van der Poel (HOL)
  9. Florian Sénéchal (FRA)
  10. Sonny Colbrelli (ITA)

Continue Reading
Comments