Connect with us

Politique

« Le maire de Boutoupa-Camaracounda a échoué partout »

Published

on


Le journaliste chimère Junior LOPY, par ailleurs analyste politique s’est prononcé sur les prochaines élections locales. Dans cet entretien accordé à nos confères de « Génération Fm », le natif de Boutoupa-Camaracounda dénonce la gestion de sa commune par Malang Gassama,  l’actuel maire.

Quel bilan tirez vous de la gestion de la mairie de Boutoupa-Camaracounda?

Un bilan néant! Parce que le maire Malang Gassama, il faut tout simplement écouter son discours et retracer son parcours politique pour se rendre compte qu’il n’a pas fait grand-chose dans la commune de Boutoupa-Camaracounda. Ses réalisations, s’il en existent, sont trop minimes par rapport aux attentes des populations. La manière dont-il a conduit cette mairie, dans n’importe quelle coin du monde, un maire aussi incompétent et sulfureux, aurait tout simplement démissionné; parce qu’il a montré que de l’incompétence. Je suis désolé, mais c’est la réalité. Sur sa gestion désastreuse, le site Exclusif.net, très crédible, avait écrit que Malang Gassama « a bouffé (64 millions F CFA) « , et Malang Gassama n’a jamais démenti. iI faudrait qu’il nous dise, comment il a dépensé cet argent destiné à construire des infrastructures de base pour toute la population de Boutoupa Camaracounda. Donc, la gestion doit être d’abord saine; et les populations ne sont pas contentes de la gestion de cette commune qui manque de tout.
 

Mais son équipe soutient le contraire...

Ecoutez, quand on prend le parcours politique de Malang Gassama,  on se rend compte qu’il est très loin d’être une référence pour la jeunesse. Voilà quelqu’un qui  a presque fait tous les partis politiques du Sénégal(PS, PDS, UCS, APR…). Il a trahi la direction de l’UCS et ses militants qui ont voté pour lui en 2014. Il a quitté cette formation politique d’Abdoulaye Baldé pour l’Apr. La seule promesse que Malang Gassama a et qu’il n’a jamais tenue d’ailleurs, c’était de ramener l’électricité à Boutoupa-camaracounda. Or, cela est hors compétences de la mairie. Donc, il a échoué lamentablement. Et un maire qui a échoué, comme Malang Gassama, par respect pour les populations, ne devrait pas même pas se représenter aux prochaines élections locales.

Après avoir fait ce constat, est-ce qu’on peut s’attendre à une candidature de Chimère Junior LOPY ?

Je ne peux pas, pour le moment, dire de manière péremptoire si, oui ou non je serai candidat. Mais, il y a une large frange de la population qui y travaille notamment les jeunes. Et c’est aux populations de la commune que je réserverai en priorité ma réponse définitive. Mais, avec ou sans ma candidature, la population saura  sanctionner lourdement Malang  Gassama dans les urnes le 23 janvier 2022 parce qu’il a lamentablement échoué.

On a constaté la floraison des candidats dans votre commune, Paul Gomis, Ousmane Sanding…. Comment analysez vous ce fait ?

Je pense que certaines candidatures relèvent du manque de respect aux populations. M. Paul Gomis, même  moi qui vous parle, je ne le connais pas. Et qu’est-ce qui explique cela?  C’est son absence quasi totale dans la commune. Voilà quelqu’un qui pose rarement ses pieds dans la commune  et qui n’y a aucune attache, mais qui prétend être le messie.  Parce que toute sa famille se trouve à Kolda. Mais aujourd’hui qu’il est aux portes de la retraite, il veut revenir pour bénéficier d’une retraite dorée à la tête de la commune. Il avait fait une déclaration qui avait choqué tout le monde. Les gens devraient arrêter. On ne doit pas se servir de la commune, mais on doit servir la commune. Mais ce qui est dommage, c’est que tous  ces gens se servent de la commune et leurs discours ne riment pas avec  ce que les populations attendent, et c’est très dommage.

Pour vous, le bilan de l’équipe sortante est négative. Avez vous un appel a lancé à l’endroit de la population locale?

L’appel que je veux lancer aujourd’hui, c’est surtout à l’endroit de la jeunesse. Cette jeunesse compétente, cette jeunesse qui a été à l’école, mais qui ne trouve pas du travail. C’est leur dire, que l’heure est grave, l’heure est venue de se lever comme un seul homme pour prendre en charge le destin de la commune qui a souffert depuis près de 40 ans du conflit armé en Casamance . Les jeunes n’ont plus le droit de laisser leurs mamans et papas souffrir. Je demande aux parents de regarder d’abord l’intérêt de leurs enfants en allant voter, de penser à l’avenir de leurs enfants.

Continue Reading
Comments