Connect with us

Uncategorized

Au four et au moulin, Novak Djokovic ne suffit pas pour assurer la qualification de la Serbie

Non content d’être le premier du classement ATP, Novak Djokovic aurait aussi voulu être le premier à qualifier une équipe pour les quarts de finale de l’édition 2021 de la Coupe Davis. Ça a failli se passer samedi soir à Innsbruck (Autriche), quand la Serbie a cru tenir le bon bout avant de finalement s’incliner…

Published

on

Au four et au moulin, Novak Djokovic ne suffit pas pour assurer la qualification de la Serbie

Le numéro un mondial Novak Djokovic a cumulé simple et double, samedi, pour essayer d’envoyer son équipe en quarts de finale en tant que première de poule. En vain. Pour lui et les siens, il faut désormais attendre et espérer.,

Non content d’être le premier du classement ATP, Novak Djokovic aurait aussi voulu être le premier à qualifier une équipe pour les quarts de finale de l’édition 2021 de la Coupe Davis. Ça a failli se passer samedi soir à Innsbruck (Autriche), quand la Serbie a cru tenir le bon bout avant de finalement s’incliner face à l’Allemagne, à l’issue du tie-break au dernier set d’un double décisif auquel Djokovic n’avait pas hésité à prendre part.

Juste avant de venir tenter d’enfoncer le clou en duo, le numéro un mondial avait commencé par remettre son équipe à égalité avec l’Allemagne (Dominik Koepfer avait surpris Filip Krajinovic, 7-6, 6-4, lors du premier simple de la rencontre), faisant preuve d’une autorité toute « djokovicienne » face à Jan-Lennard Struff (6-2, 6-4, pas une seule balle de break à affronter).

Moins d’une heure après, Djokovic était donc de retour sur le court, avec son compatriote Nikola Cacic, 30 ans et 36e mondial en double, pour défier une paire de très bons spécialistes, Kevin Krawietz (14e) et Tim Puetz (18e). Le match était doublement décisif car, en cas de défaite, la Serbie savait qu’elle risquait probablement d’être éliminée au goal-average dans la course aux meilleurs deuxièmes de poules.

Les Serbes ont aperçu de près la ligne d’arrivée quand ils se sont procuré une balle de 5-2, double break, dans la dernière manche, mais les Allemands ont réussi à ne pas se laisser trop décrocher pour finir par passer l’épaule in extremis, dans le jeu décisif (7 points à 5, à leur troisième balle de match).

L’Italie, première nation qualifiée pour les quarts de finale

Le rêve de Novak Djokovic de terminer l’année en décrochant une deuxième Coupe Davis pour son pays – onze ans après la première contre la France, à Belgrade – dépendra désormais des résultats enregistrés dans les autres poules. La frustration est grande pour celui qui, depuis 2010, a remporté 24 des 25 simples qu’il a disputés en Coupe Davis ! Il doit d’ailleurs son seul échec sur cette période à un abandon, il y a dix ans, face à Juan Martin Del Potro. Ajoutez à cela son 100 % de réussite en ATP Cup (8 victoires en 8 matches) et vous obtiendrez la confirmation absolue qu’il ne fait pas semblant pour son drapeau. Mais ça pourrait ne pas suffire cette fois.

Peu avant minuit, samedi, à Turin, Jannik Sinner a validé face au Colombien Daniel Galan (7-5, 6-0) la qualification de l’Italie pour les quarts de finale, suite à la victoire initiale de son compatriote Lorenzo Sonego contre Nicolas Mejia (6-7, 6-4, 6-2). Malgré l’absence de leur numéro un Matteo Berrettini, les Italiens, premiers à être assurés d’être dans les huit derniers de la compétition, confirment ainsi le fort élan constaté ces derniers mois dans leur tennis national.

publié le 27 novembre 2021 à 23h50

Continue Reading
Comments