Connect with us

Uncategorized

Portugal: faute de joueurs, le match de la honte entre Belenenses et Benfica se finit sur un forfait

Après avoir été contraint de débuter le match avec seulement neuf joueurs (dont deux gardiens) ce samedi face à Benfica, Belenenses a finalement déclaré forfait après la mi-temps, en reprenant à 7… et en blessant un joueur à la reprise. Entre temps, les joueurs avaient encaissé sept buts, dans une partie lunaire.Une triste blague, de…

Published

on

Portugal: faute de joueurs, le match de la honte entre Belenenses et Benfica se finit sur un forfait

Après avoir été contraint de débuter le match avec seulement neuf joueurs (dont deux gardiens) ce samedi face à Benfica, Belenenses a finalement déclaré forfait après la mi-temps, en reprenant à 7… et en blessant un joueur à la reprise. Entre temps, les jou…,

Après avoir été contraint de débuter le match avec seulement neuf joueurs (dont deux gardiens) ce samedi face à Benfica, Belenenses a finalement déclaré forfait après la mi-temps, en reprenant à 7… et en blessant un joueur à la reprise. Entre temps, les joueurs avaient encaissé sept buts, dans une partie lunaire.

Une triste blague, de bout en bout. Le championnat portugais aura connu meilleure publicité que ce match entre Belenenses et Benfica ce samedi, comptant pour la 12e journée. Lunaire de bout en bout. Au coup d’envoi d’abord, avec une équipe de Belenenses qui n’a pu aligner que neuf joueurs sur la feuille de match et donc sur le terrain, en raison de 17 cas de Covid-19 dans son effectif. Neuf joueurs, dont deux gardiens.

Le président du club n’ayant pas demandé officiellement un report, la rencontre a donc démarré. Et comme attendu, cela a rapidement tourné à la correction. Et ce dès les premières secondes, avec un but encaissé – qui plus est un csc – qui n’était que le premier d’une longue série. A la pause, il y avait 7-0 pour les hommes de Jorge Jesus.

Un forfait au coup d’envoi de la deuxième période

Lunaire toujours, à la reprise. Il a fallu attendre de longues minutes – durant lesquelles le onze de Benfica continuait à s’échauffer sur la pelouse – pour voir surgir les joueurs de Belenenses du vestiaire et s’aligner en face… à sept seulement. Sept, comme le nombre minimum de joueurs requis par les lois du jeu de l’Ifab pour qu’un match se joue.

Sauf que la mascarade s’est finie sur un forfait: au coup d’envoi de la deuxième période, le ballon est dégagé, un joueur du B-SAD tombe au sol et assure être blessé, contraint de sortir et donc de laisser son équipe à six. L’arbitre a donc stoppé la rencontre, sur un forfait de Belenenses. Pour rappel, un forfait équivaut a priori à une défaite 3-0 sur tapis vert… donc finalement presque mieux que ce qui était en train de se produire sur la pelouse. Il y avait de quoi rire. Mais le rire était bien jaune pour le football portugais.

Continue Reading
Comments