Connect with us

Religion

Sénégal: Polyclinique de l’hôpital Principal de Dakar

Procédant à la pose de la première pierre de la Polyclinique de l’hôpital Principal de Dakar, le Président de la République a soutenu que ce projet innovant va permettre à notre pays d’élargir sa carte sanitaire en le dotant d’une infrastructure médicale de dernière génération. D’un coût estimé à 60 milliards de FCfa, cette infrastructure…

Published

on

Sénégal: Polyclinique de l’hôpital Principal de Dakar

Procédant à la pose de la première pierre de la Polyclinique de l’hôpital Principal de Dakar, le Président de la République a soutenu que ce projet innovant va permettre à notre pays d’élargir sa carte sanitaire en le dotant d’une infrastructure médicale de dernière génération. D’un coût estimé à 60 milliards de FCfa, cette infrastructure de 100 chambres, avec des suites Vip, permettra, dans 14 mois, d’après le Président de la République, de réduire, de façon significative, les évacuations sanitaires coûteuses.

C’est sur le terrain jouxtant le parking automobile du Palais de la République, derrière le Centre d’état civil de l’hôpital Principal de Dakar, avec une vue imprenable sur la corniche Est, que sera construit la Polyclinique de l’Hôpital Principal de Dakar (Hpd). Le chef de l’État, Macky Sall, a procédé, hier, vendredi, à la pose de la première pierre de cette infrastructure sanitaire qu’il considère comme un joyau hospitalier (hôtellerie niveau 5 étoiles). Il a insisté sur l’importance de cette structure qui va réduire les évacuations sanitaires qui coûtent beaucoup d’argent à l’Ètat du Sénégal, après son achèvement prévu dans 14 mois. Cette infrastructure ultramoderne, d’une capacité de 100 chambres et  » d’un coût estimé à environ 60 milliards de FCfa, entièrement financée par l’État du Sénégal, permettra, d’après le Président Macky Sall, de réduire, de façon significative, les évacuations sanitaires souvent très coûteuses « . Macky Sall a ainsi invité à garantir le secret médical dans cette polyclinique pour permettre à toutes les autorités qui le désirent de venir s’y soigner sans courir le risque de voir leur dossier médical divulgué.

Un hub médical sous régional

Le chef de l’État a rappelé qu’après les constructions des hôpitaux de Sédhiou, Kaffrine, Kédougou et Touba et le lancement des travaux du Centre national d’oncologie de Diamniadio, la pose de la première pierre de la polyclinique de l’Hpd, structure sanitaire d’instruction des armées, érigé en niveau 4, illustre toute l’importance qu’il accorde à la santé. Macky Sall a estimé que ce projet, innovant et sans précédant, va permettre à notre pays d’élargir sa carte sanitaire en le dotant d’une infrastructure médicale de dernière génération, répondant aux normes et standard internationaux.  » Cette polyclinique, futur pôle d’excellence et de recherche, est intégrée dans le Dakar Médical City, projet phare du Pse. La polyclinique de l’Hpd contribuera aussi à faire de notre pays un hub sanitaire de référence pour la sous-région « , a-t-il indiqué.

L’inspirateur du Pse, après avoir suivi les explications du Directeur de la société turque, chargée de la construction de la polyclinique, a constaté que cette nouvelle structure offrira des soins de qualité avec des équipements à la pointe de la technologie en différentes spécialités médicales, notamment dans le domaine de la transplantation rénale. Cette dernière spécialité permettra, dit-il, de soulager définitivement les hémodialysés. Le Président ajoute que cette infrastructure va également renforcer notre souveraineté sanitaire, toute la portée du programme de modernisation des services sanitaires. Ce programme a été initié par le Président pour un système de santé résilient, performant et pérenne dans le contexte de la pandémie de Covid-19. « L’amélioration des performances de notre système de santé demeure une priorité de mon action », a lancé M. Sall.

Édifice public d’envergure

Le chef de l’État dit accorder du prix à la construction, dans les meilleures conditions, de cet édifice public d’envergure qui participe à la modernisation de notre architecture hospitalière. C’est pour cela, a-t-il précisé, qu’il a tenu à prendre le temps qu’il fallait dans la conception de cette polyclinique avec le Général Mame Thierno Dieng, Directeur de l’hôpital Principal de Dakar.  » Nous avons dû ralentir pour passer en revue les études que le maître d’œuvre avait proposées, avec le Bureau d’études, le Bureau de contrôle. Tout cela a été bien challengé. Nous avons souhaité également que l’entreprise soit accompagnée d’un partenaire de référence qui a toutes les qualifications et toutes les références requises », a révélé le Président Sall qui a souligné sa satisfaction de voir que tout cela est fin prêt pour un bon démarrage du chantier. Les travaux devront être livrés, selon le chef de l’État, dans un délai de 14 mois. Macky Sall salue aussi l’ensemble des médecins militaires de l’Hpd, sans oublier les syndicalistes. Il s’est adressé, d’une manière taquine, à ces derniers pour leur dire qu’on ne doit pas aller en grève dans une telle clinique,  » où l’environnement et les conditions de travail vont changer pour accompagner ce projet important « .

Plusieurs spécialités

La future polyclinique de l’Hôpital Principal de Dakar, à l’architecture moderne et contemporaine sur 9 niveaux, sera construite sur 20.000 mètres carrés de surface. La zone d’hospitalisation comptera 100 chambres-hôtellerie de niveau 5 étoiles- avec une suite VVip et 7 suites Vip, 32 chambres de même catégorie, 60 chambres standard. Pour la zone technique de nouvelle génération, il est prévu, d’après la plaque de présentation, 6 blocs opératoires certifiés dont deux pour les greffes d’organes et un process de stérilisation traçable. Pour la partie imagerie et traitement médical, il y aura des services Irm, Scanner, échographie, radiographie, etc.

Cette structure disposera aussi d’un laboratoire d’analyses médicales ultra moderne, d’un service urgence et réanimation avec des soins intensifs (10 lits). Pour le service oncologie, il est prévu un accélérateur de particules, la tomographie par ordinateur et la radiothérapie. La future polyclinique de l’Hpd disposera aussi d’un service pédiatrie, maternité, d’une unité de dialyse, d’endoscopie, de cardiologie etc. Il est prévu, dans la structure, 33 autres spécialités allant de l’Orl à l’ophtalmologie.

Plusieurs salles de soins seront aménagées à chaque palier sans oublier la centrale des médicaments et l’administration.

La structure adoptera aussi le concept  » Smart Bulding  » (Bâtiment intelligent) pour un hôpital de zéro papier avec une gestion technique du bâtiment, un centre d’appel, un Parking de 100 places, entre autres.

Continue Reading
Comments