Connect with us

Uncategorized

Stephen Curry et les Warriors enchaînent face aux Clippers

NBA – Golden State caracole toujours en tête de la ligue, avec une sixième victoire consécutive, sur le parquet des Clippers (105-90). Prenez les deux meilleures défenses de NBA, faites-les jouer à l’heure de la sieste et vous obtenez un match âpre, qui a eu beaucoup de mal à démarrer offensivement. Mais comme depuis le…

Published

on

Stephen Curry et les Warriors enchaînent face aux Clippers

NBA – Golden State caracole toujours en tête de la ligue, avec une sixième victoire consécutive, sur le parquet des Clippers (105-90).,

NBA – Golden State caracole toujours en tête de la ligue, avec une sixième victoire consécutive, sur le parquet des Clippers (105-90).

Prenez les deux meilleures défenses de NBA, faites-les jouer à l’heure de la sieste et vous obtenez un match âpre, qui a eu beaucoup de mal à démarrer offensivement.

Mais comme depuis le début de la saison, les Warriors sont parvenus à trouver des solutions, d’abord grâce à l’explosion de Jordan Poole dans le troisième quart-temps, puis avec un Stephen Curry qui s’est énervé sur la fin.

Le double MVP a mis le couvercle et Golden State reste en tête de la NBA, alors même que Phoenix n’a plus perdu depuis un mois et vient d’enchaîner 16 succès consécutifs. C’est dire la forme des Warriors…

CE QU’IL FAUT RETENIR

– Un festival de balles perdues. Deux défenses agressives et présentes sur les lignes de passe, ça donne beaucoup de balles perdues. 16 pour Golden State et 24 pour Los Angeles, dont 8 rien que pour Paul George. Mais toutes ces « turnovers » ne résultent pas seulement de l’intensité défensive. Les mains glissaient, les passes étaient souvent trop prévisibles et il y a eu globalement beaucoup de maladresse, surtout en première mi-temps.

– Le coup de chaud de Jordan Poole. Avec 14 points en cinq minutes dans le 3e quart-temps, l’arrière a porté la première estocade aux Clippers. Son quatrième 3-points du troisième quart-temps n’a pas tué Los Angeles, mais il a définitivement offert le « momentum » à son équipe, qui cherchait du rythme offensif.

– Stephen Curry s’énerve. Le meneur des Warriors était déjà plutôt bien dans son match, coupant notamment les lignes de passe à l’envi, mais son coup de sang contre un arbitre, et la faute technique qui en a résulté, suite à un contact non-sifflé avec Terrance Mann, l’a fait passer dans un autre état. Dans la foulée, il a écœuré les Clippers en enchaînant les réussites à 3-points et les layups compliqués. Le Staples Center en était bouche bée, et l’a acclamé lors de sa sortie, alors qu’il se permettait même de chambrer en mimant une faute technique…

TOPS/FLOPS

Stephen Curry. 33 points à 7/13 de loin, 6 passes, 6 interceptions et 5 passes décisives. Le double MVP est bien un joueur à part, capable de peser dans tous les secteurs du jeu et de tuer un match, même face à des défenseurs physiques et concentrés sur lui. Il semble ainsi capable de trouver une solution dans n’importe quelle situation.

Otto Porter Jr. Au salaire minimum, c’est vraiment une excellente affaire pour Golden State. Avec ses 18 points à 3/7 de loin, plus 10 rebonds, l’ancien Wizard rentabilise ses minutes dans un jeu où il peut exprimer toutes ses qualités, oubliées à cause des blessures.

Reggie Jackson et Luke Kennard. Le premier a été plombé par des fautes rapides, qui l’ont empêché de trouver un quelconque rythme, alors que le second a subi le combat physique imposé durant le match. Globalement, les deux joueurs n’ont pas apporté grand-chose, alors qu’ils doivent être parmi les principaux soutiens de Paul George, notamment à la création. Quand ils passent autant au travers, les Clippers sont trop limités.

LE RYTHME FOU DE STEPHEN CURRY

Avec ses 7 tirs à 3-points réussis dans ce match, Stephen Curry a déjà mis 105 tirs de loin en 19 matchs disputés cette saison ! S’il maintient ce rythme, il pourrait atteindre les 430 shoots à 3-points sur la saison, pour battre son propre record de 405 shoots derrière la ligne à 7m25 établi en 2015/16.

LA SUITE

LA Clippers (11-9) : Paul George et Los Angeles ont l’occasion de se relancer rapidement avec la réception des Pelicans, dans la nuit de lundi à mardi.

Golden State (18-2) : double confrontation très attendue face aux Suns, à Phoenix dans la nuit de mardi à mercredi, puis à Golden State dans la nuit de vendredi à samedi.

Clippers / 90 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
M. Morris Sr. 34 5/13 2/5 1/1 2 4 6 5 4 0 2 0 -13 13 14
I. Zubac 21 3/5 0/0 2/4 4 4 8 1 2 2 1 0 +4 8 14
R. Jackson 21 0/5 0/3 0/1 0 1 1 2 4 1 3 0 -16 0 -5
E. Bledsoe 33 4/9 2/4 3/4 4 6 10 0 1 0 1 1 -9 13 17
P. George 37 11/24 3/7 5/6 0 5 5 5 3 0 8 0 -9 30 18
J. Winslow 4 1/2 0/0 1/2 0 0 0 1 0 0 0 0 +3 3 2
S. Ibaka 9 1/4 0/2 0/0 0 3 3 0 1 0 1 0 -6 2 1
I. Hartenstein 12 3/3 0/0 0/1 3 2 5 1 2 1 1 2 -2 6 13
T. Mann 26 1/5 1/2 5/6 2 3 5 3 1 2 4 0 -9 8 9
L. Kennard 34 2/8 1/5 0/0 0 2 2 0 2 2 3 0 -13 5 0
A. Coffey 10 1/2 0/0 0/0 0 2 2 0 1 0 0 0 -5 2 3
Total 32/80 9/28 17/25 15 32 47 18 21 8 24 3 90
Warriors / 105 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
D. Green 30 3/7 0/0 2/4 0 4 4 7 4 2 4 0 -3 8 11
A. Wiggins 36 4/12 2/5 2/6 2 5 7 2 1 1 2 2 +8 12 10
K. Looney 14 1/1 0/0 0/1 2 1 3 1 2 2 2 0 -4 2 5
S. Curry 35 12/22 7/13 2/2 0 5 5 6 4 6 3 0 +14 33 37
J. Poole 31 6/16 4/10 1/1 0 3 3 2 2 1 0 0 +1 17 13
N. Bjelica 12 1/2 0/0 0/0 1 1 2 1 3 0 1 0 +10 2 3
J. Kuminga 3 2/2 1/1 0/0 0 2 2 0 0 0 0 0 -1 5 7
O. Porter Jr. 26 5/10 3/7 5/8 2 8 10 2 2 2 1 0 +22 18 23
J. Toscano-Anderson 22 2/4 0/1 0/0 0 0 0 2 3 1 1 0 +14 4 4
M. Moody 3 0/1 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 -1 0 -1
G. Payton II 12 2/6 0/2 0/0 2 2 4 1 2 4 1 0 +4 4 8
C. Chiozza 19 0/3 0/1 0/0 2 1 3 1 4 0 1 0 +11 0 0
Total 38/86 17/40 12/22 11 32 43 25 27 19 16 2 105

Continue Reading
Comments