Connect with us

Politique

Une dame utilise un faux retour de Karim Wade au Sénégal pour gagner illicitement 200 millions

Published

on


Les délinquants ne manquent d’audace encore moins d’ingéniosité. Avec le retour agité de Karim Wade en exil au Qatar, la dame M. A Sabrina  a décelé des faiblesses dans un contrat  et avec la complicité de cadres de « Cash Point Services », une filiale de Cofina BANK, a réussi à subtiliser quelques 200 millions de francs CFA. La supercherie découverte, la femme d’affaires, M. A. Sabrina, et P. Tall,  chef d’agence de la banque, ont été arrêtés et déférés au parquet pour association de malfaiteurs, escroquerie, faux et usage de faux et complicité.
La femme d’affaires M. A. Sabrina souscrit au projet, fait le tour des parkings auto à Dakar et tombe sur de belles voitures. Elle viole un contrat dont les clauses stipulent que les voitures en question ne peuvent faire l’objet de vente ou de mutation, à la seule condition qu’elle s’acquitte d’abord de l’intégralité du paiement des véhicules.

Et, au cas où le délai de paiement serait violé, le client est tenu de restituer illico-presto les bagnoles et perd sur la même lancée son argent que le concessionnaire considère comme le prix de location de la voiture.

Elle se fait établir de faux actes de vente à son nom et sollicite les nommés E. M. Diop et M. Ndoye qui acceptent, malheureusement, de jouer les prête-noms. La femme d’affaires débarque avec les faux actes de vente de 44 véhicules de luxe en guise de garantie à «Cash point services», surnommée aussi «Cash deal», et sollicite des prêts bancaires. Dans cette opération, M.A Sabrina empoche 198 millions dans les différents retraits,  tandis que le patron de la banque gagne 23 millions de commissions. D’autres membres du réseau, notamment les nommés E. M. Diop et M. Faye, ont aussi trempé dans le deal, informe Les Échos.

Le patron de la structure financière, P. Tall, ferme les yeux sur le caractère faux des documents administratifs, valide lesdits prêts bancaires moyennant une commission pécuniaire pour chaque prêt; des commissions de 3 millions à 6 millions variant en fonction des montants accordés.

Pour monter leur subterfuge, M.A Sabrina et ses complices ont prétexté un éventuel retour de l’ancien ministre d’état Karim Wade en prévision des élections Locales de 2022 pour gruger des concessionnaires. Tout est parti d’un projet dénommé «Cash auto», qui a été initié par les responsables de la banque «Cash point services».

atlanticactu.com

 

Continue Reading
Comments