Connect with us

Religion

Sénégal: Macky Sall lors de son Discours de nouvel an

Le président de la République a délivré ce 31 décembre 2021, son traditionnel discours à la Nation. A cette occasion, Macky Sall a fait le bilan des réalisations effectuées au cours de cette année qui vient de s’écouler. Il a d’abord évoqué le volet santé. « En outre, cette année encore, nous avons considérablement élargi notre…

Published

on

Sénégal: Macky Sall lors de son Discours de nouvel an

Le président de la République a délivré ce 31 décembre 2021, son traditionnel discours à la Nation. A cette occasion, Macky Sall a fait le bilan des réalisations effectuées au cours de cette année qui vient de s’écouler. Il a d’abord évoqué le volet santé.

« En outre, cette année encore, nous avons considérablement élargi notre carte sanitaire et relevé le niveau de notre plateau médical, avec, entre autres réalisations : 5 hôpitaux dotés d’équipements de dernière génération, à Sédhiou, Kaffrine, Kédougou, Touba, et Agnam « , a déclaré Macky Sall. Il a rappelé la mise aux normes de 9 Services de réanimation et 12 Services d’accueil des urgences ; l’acquisition de nouveaux équipements : scanners, Irm, appareils d’endoscopie et de mammographie, et accélérateurs de particules pour le traitement du cancer. M. Sall a aussi rappelé le lancement du chantier du Centre national d’oncologie, dédié à la lutte contre le cancer, et celui de la Polyclinique moderne de l’hôpital Principal de Dakar ; ce qui contribuera à réduire sensiblement les évacuations sanitaires coûteuses. Il n’a pas manqué de revenir sur le recrutement de 500 médecins et 1000 personnels paramédicaux ont été recrutés, en plus de la contractualisation de 45 médecins, 400 infirmiers et 400 sages-femmes.

« Nous déployons tous ces efforts dans un contexte mondial difficile, marqué par le renchérissement des importations à cause de la perturbation des chaînes de logistique, du coût élevé du fret et des restrictions sévères sur l’offre de biens et services. En dépit de cette conjoncture économique défavorable, nos finances publiques restent performantes. Ainsi, les recettes budgétaires de 2021 ont enregistré une hausse de 139 milliards, soit un accroissement de 5, % par rapport à l’année 2020 « , a expliqué le chef de l’Etat. Selon lui, c’est ce qui nous a permis de couvrir les dépenses de résilience liées à la Covid-19, aux inondations, au Programme Xëyu ndaw ñi et aux subventions du secteur de l’électricité. De plus, a-t-il dit, l’Etat continue de déployer d’importants efforts pour contenir la flambée des prix.

Le chef de l’Etat a également évoqué le volet agriculture avec la mobilisation d’un montant de 60 milliards de FCfa en matériels et intrants agricoles pour la campagne hivernale, qui a généré des récoltes en hausse notamment pour le riz, l’arachide, le manioc, le niébé et le coton, entre autres spéculations.

En soutien aux producteurs, le prix plancher du kilogramme d’arachides a été maintenu à 25O FCFA.

« Afin de moderniser davantage le secteur agricole et booster ses chaines de valeurs, nous porterons en 2022 les fermes naataangué à 1044 unités, en plus de la finalisation du programme d’acquisition de700 tracteurs, 50 moissonneuses-batteuses, 400 kits d’irrigation, 100 magasins de stockage et 20 chambres froides.

S’agissant de l’élevage, la subvention de l’achat de génisses laitières à haut potentiel génétique a été portée à 50%, sur une durée de dix ans. S’y ajoutent 8,5 milliards du Projet d’appui et de valorisation des initiatives entrepreneuriales, en faveur des femmes et des jeunes actifs dans les filières de l’élevage « , a confié le président de la République. Il n’a pas occulté les investissements faits dans le secteur de la pêche qui ont permis l’acquisition d’un aéronef et la réhabilitation de 6 vedettes pour la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée.

« C’est dire que le gouvernement reste dans le temps de l’action et du travail qui façonnent le visage du Sénégal émergent, par la réalisation d’infrastructures de développement. Sur l’étendue du territoire national, notre pays est en plein chantier. Le 27 décembre dernier, nous avons inauguré la première phase de la ligne du Ter, de Dakar à Diamniadio, qui sera prolongée jusqu’à l’Aéroport International Blaise Diagne « , soutient le président Sall. D’autres projets, également importants dans l’amélioration de la circulation des personnes et des biens, ont été finalisés ; notamment les infrastructures routières à Dakar et sur toute l’étendue du territoire national. Il précise que trente (30) chantiers de routes et d’autoroutes sont en cours actuellement notamment le Brt ; l’autoroute Mbour-Fatick-Kaolack ; l’axe routier Sénoba-Ziguinchor-Mpack ; la route Goudiry-Kidira-Bakel , etc.

« Conformément à notre politique d’équité territoriale -le Sénégal de tous-, nous avons aussi démarré un Programme spécial de désenclavement portant sur plus de 2500 Km de routes sur l’étendue du territoire national, pour une durée de trois ans « , a annoncé le président de la République.

Continue Reading
Comments