Connect with us

Politique

Un ancien Capitaine interpelle Macky Sall

Published

on


L’ancien capitaine a adressé une lettre au Président de la République. Mamadou Dièye a interpellé Macky Sall sur plusieurs sujets comme l’homosexualité, le parrainage, l’insécurité… qui défraient actuellement le chronique au Sénégal.

Voici l’intégralité de sa publication !

Sélectionné pour vous : Remous au sein de Benno Bok Yakaar : Un allié de Macky Sall annonce son départ

« A Monsieur le président de la république

Monsieur le président, je ne serais pas long. Je ne vous interpelle pas en tant que leader de l’Alliance pour la république encore moins de Benno. Je ne vous interpelle même pas en tant que président de la république. Je vous interpelle en tant que Chef de l’Etat du Sénégal.

L’Etat est une immatérialité dont l’expression montre des dimensions apparentes et cachées. Il a deux origines: La géographie et la population. A travers un consensus, la population a fini par mettre en place un appareil qui le sert et qui le protège, différent de la géographie qui a mis en place un appareil d’affirmation de puissance. Une manière de montrer que le Chef de l’Etat est à cheval sur deux mondes d’objectifs opposés.

Le pays est en train de s’agiter depuis bien longtemps et nos compatriotes sont inquiets. Loin des préoccupations des populations, les acteurs de cette agitation sont de tout bord (pouvoir – opposition). Des sujets essentiels sont évoqués et entretenus par des débats de rues. Je n’ai jusque-là pas entendu une communication d’Etat sur l’homosexualité. Le parrainage a fait couler beaucoup d’encre et je n’ai pas entendu quelqu’un expliquer son lien et son fondement par rapport à l’Assemblée Nationale.

Monsieur le président, c’est normal que certains parlent d’insécurité, c’est à peu près du sens commun mais ce sont les noeuds de notre sûreté qui sont en train de se défaire. Il ne s’agit pas d’en parler ou d’en débattre car la solution est à notre portée. Il est urgent qu’on le règle car l’Afrique de l’Ouest est devenu un Moyen-Orient bis. Des questions sécuritaires qu’aucune autorité ni du pouvoir ni de l’opposition ne traite certainement parce qu’elle ne les maîtrise pas.

Nous assistons simplement à deux clans Yewwi et Benno qui se livrent une bataille d’insouciance et d’irresponsabilité sans nom au grand détriment des sénégalais.

Ce n’est pas vous qui avez besoin d’une majorité à l’assemblée mais c’est l’Etat. Encore faudrait-il que quelqu’un l’explique aux sénégalais dans une communication d’Etat. Notre sécurité en dépend. Vous êtes entouré de cinq murs de protection dont le premier loge au milieu du parlement. Notre assemblée n’est pas un marché et il est de votre autorité de garantir notre sécurité mais de votre responsabilité de préserver les noeuds de sûreté pour la quiétude des populations.

J’avais dit que 2022 est le début du processus de Positionnement de notre pays et que tout va changer de visage. Je vous avais aussi demandé d’être sur tous les tableaux pour parer à toute éventualité. Ce qui se passe n’augure rien de bon.

Le Sénégal est un pays de traditions, de cultures, d’Hommes respectueux, respectables et respectés. Dommage que leurs héritiers sont en train de poubelliser la politique mais tellement inconscients qu’ils oublient que nous serons les premiers déchets.

Bien à vous

Excellence Monsieur le président de la république.

Mamadou DIEYE

Mouvement NIT

#capitainedieye »