Connect with us

Santé

Il tue son fils et écope seulement de 6 mois ferme de prison

Published

on


Moustapha Gaye, 42 ans, père de M. G et receveur à Dakar Dem Dikk (DDD), 42 ans, a écopé de deux ans d’emprisonnement, dont six mois ferme de prison.

Il a ôté la vie à son fils de 14 ans qu’il accusait de vol. Le médecin M. Bâ et son collaborateur, I. Sarr, ont été condamnés à un an de prison avec sursis pour fausse certification, complicité dudit délit et exercice illégal de la médecine. Les mis en cause ont été tous jugés hier.

→ A LIRE AUSSI : Allemagne : Un Sénégalais de 16 ans abattu par la police

Les faits qui lui sont reprochés remontent au lendemain de la Tabaski. Moustapha Gaye constate avoir perdu 11 000 francs CFA.

Après avoir cherché en vain, il convoque son fils de 14 ans dans le salon pour l’interroger. M. G avoue avoir pris l’argent. Les insultes et les coups pleuvent. D’après la mère de la victime, Aïssatou Ba, personne n’osait intervenir. Elle-même subit parfois les foudres de son mari.

→ A LIRE AUSSI : En Côte d’Ivoire, l’auteur présumé du meurtre d’un jeune Français « neutralisé » par la police

Vingt-heures après les sévices, M. G commence à vomir et à se plaindre de douleurs musculaires. Il rendra l’âme.

→ A LIRE AUSSI : Italie : Une Sénégalaise plante 13 coups de couteau à un homme de 63 ans

Paniqué, Moustapha Gaye tente de maquiller le crime.

Il dépose la dépouille à la morgue de la mosquée du quartier. Et pour se faire établir un certificat de décès, il confie au médecin Moustapha Ba que son fils est décédé des suites d’une maladie.
Ce dernier, après constat, demande à un de ses employés, Ibra Sarr, d’établir le document. Les conditions paraissaient réunies pour l’inhumation de la victime au cimetière de Touba Pikine Diacksao. C’était sans compter avec la vigilance du laveur de dépouille.
Moustapha Gaye, Moustapha Ba et Ibra Sarr étaient hier, mardi, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Ils ont été jugés pour coup mortel, recel de cadavre, non-assistance à personne en danger et complicité de recel de cadavre.
S’il a reconnu avoir battu son enfant, Moustapha Gaye a affirmé que ce dernier s’est cogné la tête à cause d’une coupure d’électricité survenue au moment où il le corrigeait.
De plus, le receveur de DDD déclare qu’il «souffre de problèmes psychiques». «Je suis des traitements à Dalal Xel», précise-t-il.

Continue Reading
Comments