Connect with us

Santé

Bébé décédé lors d’une circoncision ratée: L’auteur est un imam

Published

on


Nous en savons davantage sur l’affaire du bébé de 27 jours décédé suite à une circoncision ratée à Sébikotane

Le mis en cause n’est pas seulement aide-infirmier. Il est aussi l’imam de la mosquée de Sébikotane. M. A. Fall, pour ne pas le nommer,  a infligé des blessures à un bébé de 27 jours au cours d’une circoncision.

→ A LIRE AUSSI : Un aide-infirmier tue un bébé d’1 mois à la suite d’une circoncision

Celui-ci a succombé, après son évacuation à l’hôpital de Diamniadio. Un décès dû à une anoxie anémie, d’après les résultats de l’autopsie.

Le prévenu a été jugé par le tribunal des flagrants délits de Dakar pour homicide involontaire et exercice illégal de la médecine. Il a été finalement condamné à six mois de prison assortis du sursis, après sept jours de détention provisoire

→ A LIRE AUSSI : Dernière minute : Abdou Karim Guéye et plusieurs de ses camarades arrêtés par la police

Selon ses dires, M. Fall a été formé dans un centre médico-social. Après l’obtention de son diplôme d’aide-infirmier, il a servi dans un internat à Sébikotane où il gérait l’infirmerie sous  la supervision d’un médecin.

« J’ai circoncis le nourrisson à domicile. L’anesthésie locale a porté ses fruits. Il n’y avait aucune poche de saignement au moment où je mettais l’enfant à la disposition de sa mère. Quarante minutes plus tard, on m’a signalé qu’il a eu des complications. J’ai demandé son évacuation à l’hôpital. J’ai dû faire une erreur ce jour-là », s’est-il expliqué.

→ A LIRE AUSSI : Visite au Mali : Ce que Macky Sall et Assimi Goïta se sont dit

Continue Reading
Comments