Connect with us

Santé

Au moins 34 migrants sont morts noyés dans un naufrage au large de la Syrie

Published

on


Au moins 34 migrants ont été retrouvés morts noyés après le naufrage de leur embarcation au large de la ville portuaire de Tartous (nord-ouest) alors que des recherches sont toujours en cours pour retrouver des survivants, a indiqué jeudi le ministère syrien de la Santé.

«Le nombre de personnes retrouvées mortes noyées est passé à 34 et 20 personnes reçoivent des soins à l’hôpital al-Basel de Tartous», a indiqué le ministère dans un communiqué, qui avait auparavant fait état de 28 morts.

→ A LIRE AUSSI : Émigration clandestine : 111 migrants arrêtés par la Gendarmerie de Fimela

«Une assistance en oxygène est fournie à la plupart des victimes et certaines d’entre elles ont été transférées en salle de soins intensifs», a ajouté la même source, soulignant que tous les soignants de la région sont mobilisés. La télévision syrienne a rapporté de son côté que l’embarcation transportait au moins 150 personnes avant le naufrage. «Selon des survivants, l’embarcation a quitté le port de Minié, dans le nord du Liban, il y a quelques jours», a déclaré plus tôt le directeur général des ports syriens, Samer Kbrasli dans un communiqué publié par le ministère des Transports, indiquant que les migrants sont de diverses nationalités, sans donner davantage de précisions.

Des équipes de secours tentent de retrouver d’autres survivants au large de Tartous, toujours selon le communiqué. En raison de la grave crise économique dans laquelle est plongé le Liban, des réfugiés syriens et palestiniens, ainsi que des Libanais ont tenté ces derniers mois de traverser la Méditerranée à bord d’embarcations de fortune pour se rendre vers des pays européens, notamment l’île de Chypre, située à 175 kilomètres des côtes libanaises. En avril, le naufrage d’un bateau de migrants surchargé, pourchassé par la marine libanaise au large de Tripoli (nord) avait fait six morts et provoqué une vive colère dans le pays en crise.

→ A LIRE AUSSI : Quarante migrants bloqués à la frontière gréco-turque

Selon l’ONU, au moins 38 bateaux transportant plus de 1500 personnes ont quitté ou tenté de quitter illégalement le Liban par la mer depuis 2020. Le 13 septembre, les gardes-côtes turcs ont annoncé la mort de six migrants dont deux bébés et secouru 73 personnes qui tentaient de gagner l’Europe, au large de la province de Mugla (sud-ouest). Leur nationalité n’a pas été immédiatement mentionnée, mais elles auraient embarqué depuis le port libanais de Tripoli samedi pour essayer de gagner l’Italie, ont-ils indiqué en citant le témoignage des personnes secourues.

→ A LIRE AUSSI : Grèce: 50 personnes portées disparues dans le naufrage d’un bateau de migrants

Continue Reading
Comments