Connect with us

Santé

La grosse colère de Seydi Gassama !

Published

on


La gestion des cas présumés de viol par la Police et la Gendarmerie ne semble point satisfaire le responsable d’Amnesty Sénégal, Seydi Gassama. Ce dernier estime que les victimes présumées de viol, se plaignent souvent de ne pas être pris au sérieux par les enquêteurs, lors de leur dépôt de plainte dans les postes de Police ou de Gendarmerie.

« C’est un grave manquement de la police ou de la gendarmerie de ne pas prendre au sérieux une femme qui vient déposer une plainte pour viol et de ne pas faire toutes les diligences requises. C’est malheureusement une accusation souvent entendue des victimes présumées de viol », a martelé Seydi Gassama, dans un tweet.

→ A LIRE AUSSI : Vote par procuration : Seydi Gassama outré par le geste de Farba

Le représentant d’Amnesty International au Sénégal suggère la présence de plus de femmes dans le corps des enquêteurs pour une bonne prise en charge de ces cas. « La lutte contre le viol et les violences faites aux femmes requiert également une bonne présence des femmes dans le corps des enquêteurs (police et gendarmerie) et dans la magistrature. Cet impératif doit être pris en compte par l’Etat dans les concours de recrutement ».

Sans la nommer, Seydi Gassama semble évoquer l’affaire de la présumée victime de Kaliphone, Adja Thiare Diaw et par ricochet, l’affaire Adji Sarr.

→ A LIRE AUSSI : Vague de forfaits chez les « Lions » : « Il a finalement quitté le rassemblement… » (photo)

→ A LIRE AUSSI : Etat de santé de Me Wade, les précisions de Nafissatou Diallo : « Je le vois souvent et… »

Continue Reading
Comments