Connect with us

Politique

« Je ne peux pas accepter »

Published

on


Nouvellement élu député sous la bannière de la coalition Yewwi Askan Wi, Guy Marius Sagna, par ailleurs coordinateur de Frapp, ne peut pas accepter d’être parrainé pour un évènement.

C’est lui-même en personne qui l’a fait savoir sur sa page Facebook. In extenso l’Intégralité de sa déclaration !

→ A LIRE AUSSI : Concours ENA : Un membre du Jury répond à Guy Marius Sagna

« Depuis que je suis député je suis sollicité par beaucoup de nos compatriotes pour faire de ma personne le parrain de beaucoup d’activités. Je ne peux accepter.

Le parrainage et marrainage d’activités dans notre pays – pour la majorité des cas – est un jeu de dupes entre des politiciens qui veulent une visibilité et des citoyens qui veulent boucler le budget de leurs activités. Il y a des exceptions assurément.

→ A LIRE AUSSI : Concours ENA : Le député Abdoulaye Diagne dément Guy Marius Sagna

D’ailleurs en général les parrains sont des voleurs de la République, des gens dont on espère la contribution en espèces sonnantes et trébuchantes.

Autrement dit, le parrainage et le marrainage sont des éléments du système d’oppression de notre peuple que je ne peux par conséquent ni encourager ni contribuer à perpétuer.

→ A LIRE AUSSI : Etonnante révélation de Guy Marius Sagna : Le concours de l’ENA, la question sur Macky et les candidats recalés

Je parraine. Je parraine SEULEMENT les luttes des travailleurs, des populations, des étudiants, des pêcheurs, des paysans, des éleveurs, des forces de défense et de sécurité, des artisans, du patronat… opprimés et qui se battent contre leurs oppresions. Et pour ce parrainage, pas besoin de dire « marche de protestation dont le parrain est Guy Marius Sagna ».

Pour celles et ceux qui sont opprimés et qui se battent et qui ont besoin de notre soutien vous pouvez nous contacter au:+221 77 431 31 74.

Ceux qui pensent que Dieu va descendre pour faire disparaitre leurs oppressions ou qu’un Zorro ou Superman du nom de GMS va se battre à leur place peuvent s’abstenir de nous contacter.

Pour un autre Sénégal dans une autre Afrique,
La lutte continue.
Ensemble nous vaincrons.

GMS, »