Connect with us

Politique

Quelle Justice ! (Par Mamadou Coulibaly)

Published

on


Honnêtement il nous faut des plages de confiances même si c’est un idéal, la presse et la justice en font parties. La justice sénégalaise a toujours eu des défis qu’elle n’a jamais relevé. Dommage !

Le rappel profite aux croyants :

→ A LIRE AUSSI : Me Aïssata Tall Sall recadre sèchement Ousmane Sonko : « Il a menti, je ne suis pas.. »

-Les paroles du juge Ahmidou Deme lors de sa déclaration de démission : j’ai démissionné d’une justice qui a démissionné

-Dans un plateau TV, l’UMS à travers le Juge Teliko s’indignait de la marche de cette justice.

→ A LIRE AUSSI : Inarrêtable en club, Iliman Ndiaye marque de nouveau avec Sheffield United (vidéo)

A chaque fois qu’il s’agit d’homme politique d’envergure, on ne reconnaît plus notre JUSTICE.
Les exemples sont pléthoriques :

-Le Président Abdoulaye wade disait : j’étais statiquement mort sous Abdou Diouf;

→ A LIRE AUSSI : Hertha vs Bayern : Les compositions sont tombées, Nagelsmann a tranché pour Sadio Mané

-L’affaire Me Seye:

Les gens du pouvoir d’alors ont porté le combat pour que Abdoulaye Wade soit en prison parce que le crime profite toujours à quelqu’un.

-Idrissa seck accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat pour une préparation d’un coup d’état; c’est la justice qui l’avait percussionné, séparé de sa famille, anéanti et je ne sai quoi encore; c’est cette même justice qui lui a donné non lieu après le désagrément causé. Hélas!

-Jusque-là on ne sait pas les conditions de mort de Khadim Bousso à Touba.

-L’affaire Karim Wade

C’est cette justice avec la CREI qui avait sorti la liste de 25 personnes à poursuivre… Le juge Alioune Ndao a été renvoyé en pleine séance pour avoir voulu poursuivre tous les dossiers de ces 25 personnes. Et ceux qui rejoignent le camp du pouvoir ne sont guère inquiétés et vous les connaissez bien !

-C’est cette justice qui avait autorisé le Procureur du Qatar à bord d’un jet privé sur le tarmak de l’aéroport pour « exfiltrer » Karim Wade;

On ne s’est toujours rien dans quelles conditions avec quel protocole.

– Combien de sénégalais sont emprisonnés en Arabie Saoudite, en Gambie et presque dans le monde; est-ce que le Procureur actuel du Sénégal est une fois allé les rendre visite ou les ramener? C’est dommage mais ça c’est des faits et les faits sont têtus!

-L’affaire khalifa sall

Aucun rapport de l’IGE n’a demandé une information judiciaire à l’endroit de Khalifa Sall.; et celà avait créé une malaise au sein de l’IGE. Au procès, il yavait deux anciens maires Pape Diop et Mamadou Diop qui ne cessaient de rappeler à la justice que c’était une farce de mauvais goût ; mais Hélas !

Les révélations du Président Sonko sont hallucinantes dans un pays de droit.

On comprend maintenant pourquoi ceux du côté du pouvoir se déclarent pro Adji Sarr. C’est lâche et indigne!

L’affaire de SONKO-adji sarr n’a pas connu son épilogue.

La haute république de notre Cher Sénégal a vraiment les mains sales dans ce dossier et est mouillée jusqu’à la moelle épinière.

L’état est devenu une grosse machine, un rouleau compresseur qui détruit tout à son passage en catimini avec certains magistrats. C’est dommage mais ils rendront compte un jour tôt ou tard.

Sommes-nous dans un pays sérieux ?

Mamadou COULIBALY
Membre du MONCAP
Adjoint R.T Enseignement Supérieur

Continue Reading
Comments