Connect with us

Politique

La population de Saré Bidji alerte le gouvernement

Published

on


Dans un communiqué du Frapp Kolda, le coordonnateur Aliou Gérard Koita dénonce l’accaparement de leurs terres : « Attention aux vautours et aux sangsues qui rôdent autour des terres de paysans de Saré Bidji. Selon le coordonnateur de Frapp Kolda, la population de Saré Bidji.
C’est dans le département de Kolda, commune de Saré Bidji que le FRAPP/ KOLDA était parti pour exprimer toute leur solidarité aux familles impactées, regroupées au sein du comité de vigilance et de veille sur les terres de Saré Bidji victime d’une expropriation, aux populations de « Saré Kémo 3 », Saré Moussa Ndour et environ qui luttent contre le vol des terres des paysans.
Le FRAPP/ KOLDA avait envoyé une délégation constituée de deux de ses membres : Boubacar Diao et Aliou Gérard KOITA.
L’État du Sénégal veut arnaquer, spolier et transformer les terres des paysans en un festin de vautours qui souhaitent déguerpir plusieurs familles à cause du TONG TONG de ce site.
FRAPP/KOLDA, toujours aux côtés des peuples qui luttent contre l’oppression dénonce ce business d’État qui persistent et qui à terme ôtera aux populations leur unique moyen de subsistance.
SUNU SUUF SUNU BAKKAN !
FRAPP KOLDA est prêt également à utiliser toutes les voies de droit pour le respect de la dignité des populations » Informe Frappe Kolda

whatsapp image 2022 11 20 at 18.06.37 - Senenews - Actualité au Sénégal, Politique, Économie, Sport

→ A LIRE AUSSI :  » A Saré Bidji, c’est l’Etat qui veut arnaquer », par Aliou Gérard KOITA

→ A LIRE AUSSI : « Dialembéré : une commune de 69 villages dans le noir », par Aliou Gérard KOITA

→ A LIRE AUSSI : Ambassade de France au Sénégal : les activistes arrêtés pour un dépôt de lettre de protestation

Continue Reading
Comments