Connect with us

Politique

Les doutent des habitent des iles Bliss Kassa

Published

on


Suite à la disparition des deux militaires, Didier Badji et Fulbert Sambou, les ressortissants des iles Bliss Kassa de la commune de Kafountine à Dakar demandent à l’Etat du Sénégal de les édifier sur le sort de leurs frères.

 
Alors que les rumeurs les plus cocasses vont bon train depuis l’ébruitement de la disparition de deux sous-officiers de l’armée nationale sénégalaise, les ressortissants des îles Bliss Kassa de la commune de Kafountine, dont sont originaires, Didier Badji et Fulbert Sambou demandant à l’État du Sénégal de leur édifier sur le sort de leurs frères.

 

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de Le Réveil, cette communauté située dans la commune de Kafountine demande solennellement à l’Etat du Sénégal de les édifier sur le sort de leurs frères et de tout faire pour que ces dignes fils du KASSA reviennent sains et saufs». Elle se demande : comment est-il possible que nos frères disparaissent dans une zone de Dakar censée être la mieux sécurisée sans laisser de traces ? Comment deux soldats en services dans deux corps aussi stratégiques peuvent disparaitre volontairement depuis six jours sans être appréhendés par nos forces de l’ordre pourtant reconnues très efficaces en la matière ? Comment une houle peut emporter en même temps des insulaires sans emporter leurs effets ? A qui profitent les fausses informations distillées à longueur de journée et à quelle fin ?

 

Enfin, le rassemblement de la communauté des iles Bliss du KASSA demande à ses membres de redoubler de vigilance et de rester mobilisée comme un seul homme jusqu’au retour parmi eux de leurs parents ». Dans le même registre, les ressortissants de ces îles renseignent : «Cette communauté à l’instar de la communauté Diola est caractérisée par des valeurs de probité morale, de loyauté, d’honnêteté, du sens élevé de l’honneur et de la probité, de retenue, d’intégrité, d’engagement, l’amour du travail bien fait et surtout du respect des institutions et de la sacralité du secret ».

 

«Et ce sont lesdites valeurs qui ont retardé notre face à face avec à la presse nationale et internationale, car nous attendions d’une part d’avoir assez d’informations et faire les recoupements nécessaires et d’autre part obtenir l’onction de nos parents et ainés restés dans ces villages avec nous très connectés», ont-ils justifié. «Aujourd’hui toute cette communauté, à l’instar de tout le pays, est meurtrie par cette catastrophe inédite qui vient de s’abattre sur deux dignes enfants des iles Bliss et sur toutes les iles Bliss », s’indignent-ils.

 

Qui sont-ils pour que nul n’en ignore ?

 «Nos frères Didier Badji Adjudant-Chef de la Gendarmerie et Fulbert Sergent de l’Armée sont nés dans une communauté d’insulaires aux valeurs sempiternelles et sont tous des initiés Diolas ayant franchi toutes les étapes de l’initiation Diola basée sur la sacralité et la connaissance secrète transmise qui sous-tendent les institutions Diolas que l’on garde durant toute sa vie et que l’on ne partage que pendant les rites initiatiques instaurés à cet effet », rappelle-t-on dans le texte.

 «C’est en effet, précisent-ils, cette éducation qui en a fait de vaillants et dignes fils de cette communauté qui ont servi dignement et avec abnégation la mère patrie le Sénégal dans tous les théâtres d’opérations tant à l’intérieur qu’à l’extérieur avant d’atterrir respectivement dans les prestigieux corps d’élite que sont l’inspection générale de la Gendarmerie et la Direction des Renseignements militaires ». Pour finir, le rassemblement de la Communauté des iles Bliss du Kassa lance un appel poignant à l’ensemble des familles religieuses (Musulmane et Chrétienne), Traditionnelle et Coutumière à toutes les forces vives de la nation sénégalaise à s’impliquer pour le retour de ses vaillants fils ».