Connect with us

Politique

« En 2019, Sonko a été retrouvé avec une femme dans… »

Published

on


Dans son livre « Macky Sall Face à l’Histoire Passage sous scanner d’un pouvoir africain », le journaliste Cheikh Yérim Seck a fait plusieurs révélations sur Macky Sall, mais n’a pas manqué le leader de Pastef, Ousmane Sonko. D’après le journaliste, bien avant l’affaire Adji Sarr, Ousmane Sonko avait été retrouvé dans une posture délicate avec une femme gambienne et l’information avait remontée aux plus hautes sphères du gouvernement.

« En 2019, le ministre de l’Intérieur avait été saisi par des agents de police en patrouille qui lui avaient signifié avoir trouvé, à l’intérieur d’un véhicule garé dans un endroit suspect sur la corniche-Ouest de Dakar, Ousmane Sonko et une femme de nationalité gambienne dans une position délicate. Lorsque cette information a été remontée au Palais, compte tenu de la qualité de la personne concernée, instruction a été donnée de laisser les deux personnes libres de leurs mouvements », a révélé Cheikh Yérim dans son livre, rapporte Senego.

→ A LIRE AUSSI : Anniversaire de l’exploitation du TER : Le chef de l’Etat ordonne la gratuité

D’après Cheikh Yérim Seck, des collaborateurs de Macky Sall ont voulu utiliser cette présumée affaire pour faire tomber Ousmane Sonko, mais le chef de l’Etat leur aurait dit : « Il ne faut pas glisser sur ce terrain. Allez convaincre les militants et appeler à voter pour la victoire. Montrez que notre projet est meilleur que le sien. Et que nous avons un bilan qui mérite qu’on nous refasse confiance. »

D’après Cheikh Yérim Seck, Sonko a été implqiué dans une autre affaire. « Quelques années plus tard, lorsqu’une affaire de mœurs impliquant prétendument Sonko et une femme résidant au Maroc a été rapportée en haut lieu, Macky Sall a réagi : « C’est sa vie privée, ça le regarde » ».

→ A LIRE AUSSI : Affaire Sweet Beauty : Ces éléments qui déchargent Ousmane Sonko

D’après le journaliste, Macky Sall était au courant de l’affaire Adji Sarr dès le premier jour. « Lorsque, en février 2021, la masseuse Adji Sarr a déposé une plainte pour viol contre le leader de Pastef, Macky Sall l’a appris le lendemain, sur le filet du renseignement », poursuit le journaliste.

→ A LIRE AUSSI : Dossier Sweet Beauty : vers une nouvelle requête de Ousmane Sonko

Continue Reading
Comments